"The New Day", 1er nouveau quotidien britannique en 30 ans, arrive en kiosque

  • A
  • A
"The New Day", 1er nouveau quotidien britannique en 30 ans, arrive en kiosque
Gratuit lundi et disponible dans plus de 40.000 points de vente, le journal de 40 pages sera vendu au prix de 50 pence.@ Capture Twitter
Partagez sur :

Orienté consommation et mode de vie, The New Day vise "un large public de femmes et d'hommes qui cherchent quelque chose de différent actuellement introuvable".

Des couleurs pastel, de l'actu people, un soupçon de sport et un article sur "pourquoi les femmes ont peur de faire des demandes en mariage": The New Day, premier nouveau quotidien généraliste britannique en trente ans, a débarqué lundi dans les kiosques. Pour ce tout premier numéro, le journal a reçu un coup de pouce du Premier ministre britannique David Cameron, qui publie en page 12 une tribune appelant ses concitoyens à voter pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne lors du référendum sur la question prévu le 23 juin.

Ce n'est pas "juste un autre journal". Publié par le groupe de médias Trinity Mirror, The New Day espère réussir dans un secteur marqué par l'érosion de lectorat et des revenus publicitaires, qui ont poussé le quotidien The Independent, né en 1986, à annoncer son passage au 100% numérique à partir du 26 mars. "Nous serions évidemment complètement stupides si nous nous contentions de lancer juste un autre journal. Mais ce n'est pas le cas", explique la rédaction du New Day en page 2, assurant que la ligne éditoriale serait vierge de toute "orientation politique".

Gratuit lundi. Gratuit lundi et disponible dans plus de 40.000 points de vente, le journal de 40 pages sera vendu au prix de 25 pence (32 centimes d'euros) pendant deux semaines, avant de passer à 50 pence (63 centimes d'euros), un prix en phase avec les autres tabloïds britanniques.

Conso et mode de vie. Le premier numéro affiche en une un sujet sur les enfants contraints de se substituer à leurs parents pour effectuer des tâches ménagères ou garder leurs frères et soeurs. Orienté consommation et mode de vie, le journal comprend également une rubrique "Tout le monde en parle" consacrée à Cate Blanchett et à Lady Gaga, une double page centrale avec une photo du Royaume-Uni vu de l'espace, un article pour "vivre gratuitement" et un reportage sur la détresse des enfants albinos en Afrique. 

Le quotidien, autonome du Daily Mirror, autre publication de Trinity Mirror, vise "un large public de femmes et d'hommes qui cherchent quelque chose de différent actuellement introuvable", avait expliqué le groupe en annonçant son lancement.