Révélations sur Philippot : Closer se justifie

  • A
  • A
Révélations sur Philippot : Closer se justifie
@ © Pascal Potier (Visual Press Agency) pour Public Sénat
127 partages

EXCLU - Interrogée sur Europe 1 dans Le grand direct des médias, Laurence Pieau, directrice du magazine Closer, est revenue sur sa décision d’exposer la vie privée du vice-président du Front National.

Florian Philippot en couple avec un homme, journaliste de télévision, c’est ce que découvriront les lecteurs de Closer vendredi, avec une photo en petit format en une du magazine. Un “outing” qui choque une partie de la classe politique et au sujet duquel Laurence Pieau, patronne de Closer, s’est justifiée ce matin sur Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Philippot va porter plainte contre Closer

Dans la ligne éditoriale de Closer. Interrogée dans Le Grand direct des médias, Laurence Pieau, déjà auteur du scoop Hollande/Gayet début 2014, a expliqué son choix : si son magazine dévoile la vie privée d’un politique, cela répond à la ligne éditoriale de Closer



“On est dans la lignée de la peoplisation, qui est quelque chose qu’on fait régulièrement à Closer, nous ne sommes pas les seuls d’ailleurs. Florian Philippot est un personnage de premier plan, c’est la personne la plus invitée dans les matinales après Marine Le Pen, le FN est un parti comme les autres, selon ce qui se dit depuis quelques temps…” Et de rappeler que Closer s’est aussi passionné pour la vie privée d’Emmanuel Macron, François Hollande ou Pierre Moscovici. Des arguments qui ne suffiront pas à convaincre Florian Philippot. Le vice-président du Front national a en effet annoncé qu'il allait porter plainte contre le magazine people

Une question politique. Au micro d’Europe 1, Laurence Pieau a indiqué qu’il lui apparaissait incompatible de prétendre à de hautes fonctions sans dévoiler sa vie familiale : “Comment peut-on imaginer que le numéro 2 du Front National, qui peut-être appelé au pouvoir si on en croit le FN, peut arriver à des fonctions sans avoir évoqué sa famille, ses relations privées, sans avoir d’épouse, d’amie, d’ami ? Comment peut-on imaginer ça possible en 2014 ?” 

Surtout, la patronne de Closer a laissé entendre que la révélation de son magazine pouvait expliquer certaines positions du Front National, comme sur le mariage pour tous. Marine Le Pen n’avait pas défilé aux côtés des opposants au mariage gay. 

À LIRE AUSSI : "Révélations sur Philippot, "une atteinte très grave" pour Le Pen" 

“Si on veut élargir la question sur un domaine qui n’est pas le nôtre, la vie personnelle de Florian Philippot peut peut-être avoir une influence sur l’absence de prise de position d’une partie de son parti sur le mariage pour tous” a lancé Pieau.

Philippot 1280

Homo, hétéro, même combat pour Closer. Sans revenir sur la question de la protection de la vie privée, Laurence Pieau a avancé un traitement équitable entre les vies amoureuses des personnalités, qu’elles soient hétérosexuelles ou homosexuelles. “Comment peut-on imaginer qu’un couple homosexuel doit être traité différemment d’un couple hétérosexuel dans la presse ?”

Laurence Pieau s’est abritée derrière un arrêt rendu en 2013 par la Cour d’appel de Paris concernant Steeve Briois, maire FN d’Hénin-Beaumont. “La Cour d’Appel a dit que le droit du public à être informé de l’homosexualité du monsieur prime sur le respect de sa vie privée” a rappelé la journaliste. 

À Jean-Marc Morandini qui lui opposait qu’elle aurait longtemps refusé de pratiquer des “outings” (dévoiler la sexualité d’une personne sans son consentement) Laurence Pieau a indiqué qu’elle n’avait “jamais dit ça”. Sa seule limite, a-t-elle affirmé : les photos dégradantes d’une personnalité.