Philippe Manœuvre : "Est-ce que je confierais mes enfants à la Nouvelle Star ? Je ne crois pas"

  • A
  • A
Partagez sur :

Juré pendant trois ans du télé-crochet, le journaliste spécialiste de musique rock, saigne l'émission de M6. Selon lui, c'est une usine à pub qui tente d’influer les téléspectateurs sur le choix des candidats.

INTERVIEW

Le journaliste féru de musique Philippe Manœuvre était l'invitée de Philippe Vandel, dans l'émission Ceci dit. Ancien rédacteur en chef du magazine Rock&folk, notamment, il s'est fait connaître du grand public en prenant pendant trois ans l'un des fauteuils du jury de Nouvelle Star, sur M6. A quelques jours de la reprise du télé-crochet nouvelle formule (le 1er novembre), le journaliste qui sort le livre La discothèque secrète de Philippe Manœuvre, n'a pas mâché ses mots sur l'émission.

Aimant "à pub". Le journaliste à lunettes confie ne pas avoir été appelé pour reprendre son poste de juré dans l'émission de chant (Ce sera finalement Benja­min Biolay, Cœur de Pirate, Natha­lie Noen­nec et Dany Synthé). Si tel était le cas, il aurait sûrement décliné la proposition, ajoute-t-il avant de justifier son choix : "J'ai fait ma petite visite de l'usine à pop. Le but de cette émission, c'est quoi ? Tout le monde vous dira que c'est trouver des chanteurs... Pas du tout ! Ce sont des émissions qui sont des magnets à publicité pour gels pour les cheveux", lance-t-il, peu amène.

Entendu sur Europe 1
Il y a des gens qui sont spécialisés : s'ils n'aiment pas un candidat, ils lui font chanter Highway to hell, qui fait que le mec est éliminé le soir-même. C'est des trucs que tout le monde connaît.

"Un livre à écrire sur les embrouilles". Certes, il reconnaît la découverte de quelques pépites, Julien Doré ou Christophe Willem, par exemple, mais s'il insiste sur le côté usine à pop, c'est que l’expérience pour lui a quasi été "biblique" : "vous amenez de jeunes chanteurs à la télévision, les gens qui regardent votent pour dire quel est leur préféré." Voilà pour le concept, sauf que selon lui, des jeux d'influence faussaient le jeu. "Il y aurait un livre à écrire sur les embrouilles, les combinaisons, le nombre de gens qui essayent d’interférer, ça va de la maison de disque future en passant par la maison de télévision, les gens qui choisissent les morceaux."

La chanson maudite ? Et le journaliste de glisser un exemple. "Il y a des gens qui sont spécialisés : s'ils n'aiment pas un candidat, ils lui font chanter une certain chanson d'ACDC, Highway to hell, qui fait que le mec est éliminé le soir-même. C'est des trucs que tout le monde connaît. Est-ce que je confierai mes enfants à la Nouvelle star ? Je ne crois pas, non", tranche Philippe Manœuvre, enfonçant le clou d'une émission qu'il taxe d'un manque certain de bienveillance.