Paradise Papers : Bernard Arnault prive "Le Monde" des publicités LVMH

  • A
  • A
Paradise Papers : Bernard Arnault prive "Le Monde" des publicités LVMH
Le groupe LVMH de Bernard Arnault est le premier annonceur de la presse française.@ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Le propriétaire du groupe de luxe réagit à la publication des "Paradise Papers", l'épinglant ainsi que LVMH. Les marques du groupe n'étaleront plus leurs publicités dans les pages du "Monde" d'ici la fin de l'année.

Ce sont des révélations qu'il a moyennement goûté. L'enquête du Monde sur les "Paradise Papers", qui épingle notamment les montages financiers à des fins d'optimisation fiscale de Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, a fait bondir ce dernier. Et le milliardaire, ayant déjà assuré par communiqué à l'AFP que tous les actifs évoqués dans cet article étaient "constitués de manière parfaitement légale et naturellement connus des autorités fiscales", n'a pas tardé à répliquer. Selon une information du Canard enchaîné, il aurait fait retirer jusqu'à la fin de l'année les pages publicitaires LVMH du quotidien.

600.000 euros perdus. Fini donc pour Le Monde la promo de toutes les marques que possède le groupe LVMH, telles que Dior, Vuitton, Fendi, Givenchy ou encore Guerlain. Une perte de taille pour le journal du soir quand on sait que LVMH est le premier annonceur de la presse française. Le manque à gagner serait de quelque 600.000 euros, toujours selon le palmipède.

Le droit à l'information. Jérôme Fenoglio, directeur du journal, n'ignorait pas qu'il s'exposait à de telles représailles. Invité de Village Médias sur Europe 1 le 9 novembre, le responsable rappelait lui-même que les "Paradise Papers" contenaient des révélations compromettantes pour certains de ses actionnaires et annonceurs, et invoquait un droit à l'information. "Nous avons un devoir, celui de sortir des informations. Nous ne pouvons préserver personne, évidemment. Il n'y a pas de cas particulier, ni pour les actionnaires, ni pour les annonceurs. Dans ce cas précis, nous avons des annonceurs qui sont cités, ainsi qu'un actionnaire, puisque Xavier Niel est cité dans nos pages de mercredi", expliquait-il.

Affaire de famille. Et petite histoire dans l’histoire : le même Xavier Niel est également le gendre de Bernard Arnault. "Bonne ambiance garantie chez les Arnault aux déjeuners familiaux du dimanche", conclut Le Canard enchaîné avec malice.