Pourquoi TF1 veut racheter la boîte de production Newen

  • A
  • A
Pourquoi TF1 veut racheter la boîte de production Newen
Partagez sur :

L'annonce du rachat de Newen par TF1, jeudi, a fait naître la question. Mais le groupe TF1 vise bien plus large que la série de France 3.

La question s'est posée, jeudi, après l'annonce du rachat de la société de production française Newen par TF1. La série Plus belle la vie va-t-elle quitter France 3 pour passer sur la Une ? La réponse est non. Si TF1 désire tant mettre la main sur la deuxième boîte de production française, c'est pour d'autres raisons. Explications. 

Newen, une très grande maison. TF1 n'a pas choisi Newen par hasard. Le groupe a jeté son dévolu sur une très grande maison de production française, qui propose actuellement plus de 1.300 heures de programmes par an au sein de ses quatre filiales (Telfrance, Capa, Be Aware et 17 juin Medi). Newen est le deuxième producteur français de fiction derrière Lagardère (à qui appartient Europe 1, ndlr) et distribue ses programmes dans plus de 80 pays à travers le monde à l'instar de Versailles sur la vie du roi Louis XIV, la série la plus chère de l'histoire de la télévision française. 

Développer un nouveau métier. Si TF1 a des vues sur Newen, c'est parce que cette acquisition lui permettrait de développer un nouveau métier, celui, pour la première fois, de producteur (après celui de diffuseur). On ne devrait donc pas voir de sitôt Plus Belle La Vie, Les Maternelles ou encore Faites entrer l'accusé sur TF1. "La série est sous contrat avec France Télés et France 3 plus spécifiquement", nous explique-t-on chez Newen, tout en refusant d'en dire plus, pour l'heure. Mais surtout, le groupe n'aura pas le droit de diffuser ces contenus. "Dans un premier temps, les synergies avec le groupe TF1 seraient limitées, ce dernier ayant des obligations en matière de contraintes d'investissements pour des fictions auprès des producteurs indépendants", tempère le courtier Gilbert Dupont auprès de l'AFP, même si "la grille de programmes pourrait être optimisée notamment sur les chaînes TNT (TMC, NT1 et HD1) avec la diffusion gratuite de contenus".

Frapper à l'international. Autre avantage : le groupe, en devenant ainsi propriétaire de contenus qui pourraient être vendus sur le territoire français et à l'international, serait aussi moins exclusivement assujetti à la publicité, comme c'est le cas aujourd'hui.Toutes les grandes sociétés de production européennes qui sont leaders se développent en rachetant des sociétés de production. TF1 suivrait donc ce mouvement. Et l'intérêt de Newen dans tout ça ? La société de production pourrait accepter l'offre de TF1. Le fait de s'associer à un grand groupe pourrait lui permettre de disposer de davantage de moyens, dans un contexte concurrentiel. Les acteurs du secteur cherchent à se rapprocher pour gagner en puissance sur le plan international.

La riposte de France Télévisions. Mais l'opération n'est pas une mince affaire sur le plan diplomatique. Si une telle prise de contrôle se concrétisait, TF1, premier groupe privé de télévision gratuite en France (chaînes TF1, TMC, NT1 et HD1), deviendrait un des principaux fournisseurs de programmes de ses concurrents, les chaînes du service public et Canal+. Ce qui n'est pas passé inaperçu chez France Télévisions. "Nous contestons que les investissements de France Télévisions, principalement financés par la contribution des citoyens par la redevance, puissent aujourd'hui faire l'objet d'une telle tractation commerciale", conteste le groupe public dans un communiqué. En conséquence, "dès aujourd'hui, le groupe suspend les développements et les projets avec le groupe Newen et réserve tous ses droits à agir", est-il ajouté.