Mort de Pierre Bellemare - Cyril Hanouna ému : "C'est l'un des plus grands de ce métier qu'on perd aujourd'hui"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Légende de la radio et de la télévision, Pierre Bellemare est mort samedi à l'âge de 88 ans. Cyril Hanouna, qui a été son complice sur Europe 1 dans "Les Pieds dans le plat", a confié sur notre antenne son immense tristesse.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Ensemble, ils avaient partagé trois ans d'antenne sur Europe 1. De 2013 à 2016, Pierre Bellemare officiait comme chroniqueur dans Les Pieds dans le plat, tous les après-midis, au côté de Cyril Hanouna, et régalait les auditeurs de ses histoires extraordinaires. À l'annonce de sa disparition, Cyril Hanouna a confié son immense tristesse : "Je suis très, très ému. Toute la France est triste…" La voix étranglée par l'émotion, il assure : "C'est un des plus grands de ce métier qu'on perd aujourd'hui".

"On était tous comme des enfants à l'écouter". "Partenaire incroyable", Pierre Bellemare était, selon l'animateur, "la pierre angulaire de l'équipe" des Pieds dans le plat. "Mon dernier souvenir avec lui, c'est un fou-rire. Il nous racontait des histoires dans Les Pieds dans le plat. À chaque fois, il avait ce petit œil qui frisait… Il n'y avait pas que sa moustache qui frisait !", raconte-t-il. Cyril Hanouna, à qui Pierre Bellemare a donné envie de faire de la télévision, était épaté par cet homme qui savait capter l'attention comme personne. "Il savait qu'il allait nous faire rire mais il gardait toujours son sérieux. En un clin d'œil, on se comprenait. Il nous racontait des histoires comme personne. On était tous comme des enfants à l'écouter. On buvait ses paroles".


"Un perfectionniste". Ce "très grand animateur" suscitait aussi l'admiration de l'animateur de Touche pas à mon poste pour sa capacité à innover sans cesse. "Il y a trois ans, il avait encore des idées, il voulait me voir pour retravailler La Tête et les jambes (une émission qu'il avait animée sur l'ORTF dans les années 1970, ndlr) dans une nouvelle formule. Il voulait toujours inventer", rapporte-t-il. "Il était très pointilleux, très impliqué dans tout ce qu'il faisait. (…) Il ne prenait rien à la légère. C'était un professionnel, un perfectionniste… Il fait partie des légendes de la télévision. Quand il a accepté de travailler avec nous, c'est un honneur immense."