Miss France 2015 raconte les "petites tensions" entre Miss

  • A
  • A
1415 partages

CLASH - Invitée d'Europe 1 lundi matin, Camille Cerf, Miss France 2015, n’a pas caché les quelques tensions vécues par le groupe de 33 reines de beauté.

Samedi soir, 8,5 millions de Français ont assisté au sacre de Camille Cerf, 19 ans, première Miss Nord Pas-de-Calais à porter l’écharpe de Miss France. “Elle faisait partie de mes petites préférées, on n’avait pas eu blonde depuis 2006”, s’est réjouie Sylvie Tellier, patronne des Miss, invitée lundi matin sur Europe 1 aux côtés de Camille Cerf.
 

"On ne peut pas aimer 32 personnes à la folie" La jeune femme, qui fêtera ses 20 ans mardi, a rappelé son souhait d’un engagement dans la lutte contre le cancer et pour le Secours Populaire. Surtout, elle a confirmé les rumeurs de tensions entre les 33 miss régionales au cours de leurs semaines de répétitions.

“Bien sûr, il y a eu des petites tensions” a lâché Miss France 2015. “En même temps, on est 33 filles, un mois ensemble ! Il n’y a pas eu de crêpage de chignon mais on ne peut pas aimer 32 autres personnes à la folie, il y a eu des moments où on était fatiguées. Mais ça n’a jamais été méchant !”

À LIRE : "Miss France 2015, mais qui es-tu Camille Cerf ?" 

"Mon petit copain est très content" Interrogée par Jean-Marc Morandini, Camille Cerf n’a pas caché non plus sa relation amoureuse. “Il n’est pas jaloux, il est très content, il a confiance” a-t-elle affirmé, avant d’entendre Sylvie Tellier confesser que les relations des Miss survivent rarement à leur année de règne. “Ça tient rarement mais ça peut tenir” a ironisé celle qui fut Miss France 2002.

À noter que le règlement du concours n’interdit pas aux Miss d’être en couple. En revanche, il faut rester officiellement célibataire : ni mariage, ni PACS, ni enfant.

Pas d’affaire Miss Tahiti. Questionnée sur le cas de Tahiti, île dont la miss est classée première dauphine pour la troisième fois consécutive, provoquant l’ire des tahitiens, Sylvie Tellier a rappelé la présence d’un sujet sur l'élection de Miss Tahiti sur TF1 — preuve selon elle de l’attachement du concours pour la Polynésie — et que Première dauphine n’est pas un titre de seconde zone. “Ils ont pu voter par téléphone, par SMS, il n’y a pas de polémique ! Mathématiquement, il y a plus de gens dans le Nord Pas-de-Calais qu’à Tahiti, mais je suis convaincue que les téléspectateurs votent pour la plus belle jeune femme.”

“Je suis navrée mais Camille s’est illustrée dans la prise de parole, peut-être que Miss Tahiti ne l’a pas fait. Ça reste un concours, il y a une gagnante, une deuxième, c’est la vie !”, a conclu Sylvie Tellier.