Michel Field annonce l'arrêt de l'émission "Des paroles et des actes"

  • A
  • A
275 partages

Le nouveau patron de l'information à France Télévisions a annoncé, lundi sur Europe 1, la fin de l'émission politique présentée par David Pujadas sur France 2.

EXCLUSIF -

C'est l'émission politique phare du service public. L'arrêt de l'émission Des paroles et des actes a été annoncé lundi dans Le grand direct des médias, par Michel Field le nouveau directeur exécutif de l'information de France Télévisions.

"C'est une émission qui a donné tout son jus". Au micro d'Europe 1, Michel Field a expliqué que l'émission Des paroles et des actes, diffusée sur France 2, n'aurait pas de nouvelle saison. "On est en train de réfléchir, avec David Pujadas, à un nouveau rendez-vous politique", a expliqué le directeur exécutif de l'information de France Télévisions. "C'est une émission qui commence à dater", "une émission qui, à mon avis, a donné tout son jus", a justifié l'ancien journaliste de LCI. 

Un duo Salamé-Pujadas ? David Pujadas sera toujours à la tête de ce nouveau rendez-vous politique qui remplacera DPDA. "Quand on a un professionnel aussi excellent que David, on réfléchit ensemble, on en profite, on essaie de penser aux formats futurs", a insisté le directeur de l'info. Par ailleurs, Michel Field n'a pas confirmé, ni infirmé, le fait que Léa Salamé arriverait à la co-présentation de cette nouvelle émission. "Ce n'est pas exclu mais cela dépend beaucoup d'elle", a indiqué l'ancien directeur de France 5.

"L'Heure de Vérité" des années 2010. Version modernisée de l'émission politique phare des années 80 "L'Heure de Vérité", "Des paroles et des Actes" propose à un homme ou une femme politique de débattre sur des thèmes d'actualité avec des journalistes et des personnalités, souvent des rivaux politiques. Succédant à l'émission d'Arlette Chabot "A vous de juger", "DPDA" avait permis à France 2 de se hisser en tête des audiences lors de la campagne présidentielle de 2012. 

Autour de 2 millions de téléspectateurs. L'émission avait notamment enregistré un record de 25% de part d'audience (plus de 6 millions de téléspectateurs) avec son numéro d'avril où étaient reçus successivement les candidats François Hollande et Nicolas Sarkozy. Depuis ce pic d'audience, les scores étaient fluctuants mais dépassaient régulièrement les deux millions de téléspectateurs. La dernière édition en février avec Nicolas Sarkozy a réuni 12,8% des téléspectateurs (2,73 millions, selon Médiamétrie).