Maïtena Biraben (Grand Journal) : "le FN tient un discours de vérité"

  • A
  • A
Maïtena Biraben (Grand Journal) : "le FN tient un discours de vérité"
@ AFP
Partagez sur :

Les propos tenus jeudi soir par l'animatrice du "Grand Journal" sur le Front national, ont provoqué de vives réactions. 

On savait les audiences du nouveau "Grand Journal" de Canal+ catastrophiques. Et cela ne risque peut-être pas de s'arranger après les propos de sa présentatrice. Sur le plateau jeudi soir, Maïtena Biraben a tout simplement affirmé que le Front national tenait "un discours de vérité". Face à la polémique, elle pourrait faire une mise au point vendredi soir dans son émission, selon l'AFP.

Ce que Maïtena Biraben a dit. Invité du soir : l'avocat Eric Dupond-Moretti interrogé sur le thème du politiquement correct. "Vous savez que les propos de la vérité sont souvent tenus et incarnés par le Front national aujourd'hui, rarement par le Parti socialiste, très rarement par les partis classiques. C'est quelque chose qui vous pose problème ou que vous entendez et qu'à la fin des fins vous comprenez ?", lui demande Maïtena Biraben. L'avocat lui répond que le FN est "une petite entreprise qui marche bien". 

Maïtena Biraben l'interrompt : "C'est le premier parti de France". "Oui mais...c'est terrifiant", réplique Eric Dupond-Moretti qui dit ne pas "se reconnaître dans ces gens-là". L'animatrice ne désarme pas et conclut : "Mais pourtant les Français se reconnaissent dans ce discours de vérité qui est tenu par le Front national". Sans en préciser davantage.

Ecoutez Maïtena Biraben sur Canal Plus (à partir de 18min10):

La réaction sur les réseaux sociaux. Ces propos ont déclenché des réactions indignées sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 



L'humoriste Didier Porte a lui aussi réagi, mettant en cause, comme beaucoup, la responsabilité de Vincent Bolloré, patron de Vivendi et de Canal Plus. 



Philippe Gildas: "une connerie comme ça, je ne l'ai jamais faite". Une autre réaction, de taille, est à noter, celle de Philippe Gildas. L'ancien animateur de "Nulle part ailleurs", invité de BFMTV, a sévèrement mis en cause la remplaçante d'Antoine De Caunes : (avant Canal Plus), j'avais une longue carrière de journaliste. Je savais gérer une équipe. Je faisais en sorte qu'on ne dise pas de connerie". Avant d'asséner: "une connerie comme ça, je ne l'ai jamais faite", tout en nuançant: "elle peut apprendre (...). Avant elle faisait les 'Maternelles', là ça change". 

Philippe Gildas sur BFMTV (A partir de 11min10) :