Lidl et Free dans le viseur de "Cash Investigation"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le magazine d'investigation d'Élise Lucet a passé un an dans deux entreprises pour enquêter sur les conditions de travail.

L'enquête promet de faire du bruit. Mardi soir, Élise Lucet présente un nouveau numéro de Cash investigation sur France 2. Un an d’enquête sur les conditions de travail dans deux entreprises, Lidl et Free, avec pour titre "Travail, ton univers impitoyable". 

Un salarié porte huit tonnes de colis par jour. Chez Lidl d’abord, le téléspectateur va pouvoir découvrir comment le travail peut user le corps. Le tout grâce à plusieurs semaines de caméras cachées. Un journaliste de l'émission a réussi à se faire embaucher comme préparateur de commande dans les entrepôts du magasin. "On a découvert l’installation d’un système qui s’appelle la commande vocale. Le salarié travaille avec un casque toute la journée et une machine lui dicte des ordres, donc des colis à prendre", explique Sophie le Gall, réalisatrice de l'enquête.

L’équipe de Cash investigation a aussi découvert quel poids les salariés transportent tous les jours. Un chiffre que les employés eux-mêmes ignorent. "Il a fallu, image par image, se repasser toute la journée de travail et noter chaque colis qu’il a porté", indique la réalisatrice. Au total, 1.400 colis pour... 8.170 kilos, soit huit tonnes en une journée. L'équivalent de deux éléphants d’Asie, ou encore six voitures de taille moyenne.

Dans les centres d'appels de Free. La seconde partie de l'enquête promet également de faire du remous. Elle concerne Free et son patron Xavier Niel. Cash investigation s'est intéressé aux centres d'appels de la marque. Dans le magazine Society, le fondateur de l'entreprise qualifiait lui-même ce métier d'horrible : "Le job qu’ils font, c’est le pire des jobs". Au programme notamment, un face-à-face très tendu entre Élise Lucet et Maxime Lombardini, le numéro 2 de Free.