"La clé du succès de 'Cash Investigation', c'est le temps"

  • A
  • A
Partagez sur :

Luc Hermann, producteur associé à "Cash Investigation" et Emmanuel Gagnier, co-rédacteur-en-chef de l'émission, racontent comment sont réalisées les enquêtes du programme.

INTERVIEW

Panama Papers, foot business, industrie du tabac, agroalimentaire, Cash Investigation s'intéresse à tous les sujets. Dans Le grand direct des médias, Luc Hermann, producteur associé à Cash Investigation et Emmanuel Gagnier, co-rédacteur-en-chef de l'émission, racontent comment sont réalisées les enquêtes du programme.

Un long temps d'investigation. Mardi soir, Cash Investigation s'intéressera à l'agroalimentaire. Pour ce sujet, les équipes de l'émission ont enquêté pendant un an. Un temps extrêmement long, rare dans le journalisme. "La clé du succès de Cash Investigation, c'est le temps", confirme Luc Hermann. "Un documentaire classique, c'est à peu près 5 à 6 mois de travail. Là, on essaye de doubler ces temps d'enquête", indique le producteur associé de l'émission.

"On n'est pas des justiciers". Cash Investigation n'hésite pas à s'attaquer à des multinationales ou à des lobbys puissants. "On reçoit beaucoup de courriers d'avocats au cours et en amont des enquêtes", confie Luc Hermann. Au passage, le co-rédacteur-en-chef de l'émission se défend de tout prosélytisme. "On n'est pas des justiciers, des redresseurs de torts. On est là pour éclairer le public sur des choses qui sont cachées", explique Emmanuel Gagnier. Quitte parfois donc, à déranger.