La charge de Frédéric Taddeï contre Delphine Ernotte et France Télévisions

  • A
  • A
La charge de Frédéric Taddeï contre Delphine Ernotte et France Télévisions
Selon lui, France Télévisions est un "gâchis".@ AFP
Partagez sur :

Dans Le Monde, le présentateur Frédéric Taddeï a critiqué vivement la politique menée par la présidente de France Télévisions, la qualifiant de "gâchis".

"Delphine Ernotte, ne connaît rien à la télé et est en train de casser le groupe". Samedi dans les colonnes du quotidien Le Monde, le journaliste Frédéric Taddeï, présentateur pendant dix ans de l'émission Ce soir (ou jamais !) sur France 2 et France 3, et aujourd'hui à la tête de l'émission Europe 1 Social Club sur Europe 1, a adressé une charge virulente contre Delphine Ernotte, la présidente du groupe France Télévisions, à ce poste depuis 2015. Selon lui, France Télévisions est un "gâchis", "prend aujourd'hui les gens pour des imbéciles" et "fait une télé en fonction de ce critère". "Plutôt que d'imaginer une nouvelle chaîne culturelle sur le web, les responsables devraient programmer des émissions culturelles sur France 2 ou France 3 à une heure décente", déplore l'animateur.

"Cette émission dérangeait la direction". Frédéric Taddeï dit également regretter que son émission Hier, aujourd’hui, demain, diffusée entre septembre 2016 et juin 2017, en deuxième partie de soirée sur France 2, n'ait duré qu'une seule année. "Visiblement, cette émission intellectuelle dérangeait la direction. Elle était ambitieuse et faite pour être diffusée à 22 h 30. Elle ne l’a jamais été avant minuit ! Les patrons de chaînes pensent que les gens intelligents regardent de moins en moins la télé. Ce n’est donc pas la peine d’offrir des programmes exigeants. Je crois qu’ils ont tort !", détaille-t-il dans les colonnes du quotidien.

Bolloré également critiqué. Le présentateur n'est pas plus tendre avec Vincent Bolloré, le dirigeant du groupe Canal +, vivement critiqué depuis son arrivée à la tête du groupe il y a deux ans : "Cela fait très longtemps que je ne regarde plus Canal. La chute qualitative de la chaîne, dont le modèle économique ne fonctionne plus, date de bien avant l’arrivée de Bolloré. Mais ce dernier, qui, comme Ernotte, ne connaît rien à la télé, semble gérer cette maison comme n’importe quelle boîte de transport ou de matériel", ajoute-t-il.