"Hondelatte raconte", nouvelle version : le journaliste nous en dit plus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dès lundi, il va y avoir du nouveau sur l'antenne d'Europe 1. Christophe Hondelatte, lui aussi, fait sa rentrée, avec une émission repensée dont il nous dévoile les contours.

Nouveaux horaires, nouvelle émission. Dès lundi, les auditeurs d'Europe 1 retrouveront Christophe Hondelatte, de 17 heures à 19 heures, dans une toute nouvelle version d'Hondelatte raconte. Le journaliste et animateur nous en a dit un peu plus sur cette nouvelle bouture dans Le Grand Direct des médias, vendredi.

Des histoires criminelles uniquement le vendredi. D'ores et déjà, Christophe Hondelatte l'assure : il va continuer à "raconter des histoires". "Simplement, je vais élargir mon champ. Je ne vais pas raconter que des crimes (comme c'était le cas la saison dernière dans Hondelatte raconte, ndlr)". Mais que nos fidèles auditeurs se rassurent : le journaliste narrera des histoires criminelles chaque vendredi.

Une émission interactive. À quoi va ressembler le reste de la semaine ? "Lundi, je vais vous raconter le premier été de François Hollande, car il fait évidemment écho au premier été d'Emmanuel Macron. C'est le parallèle que l'on veut jouer dans cette première heure d'émission, à laquelle vont participer les auditeurs, et c'est une nouveauté. Les gens pourront appeler au 3921 pour réagir à cette histoire que je vais leur raconter", indique Christophe Hondelatte. 

Des éditorialistes variés. De 18 heures à 19 heures, place à l'information. Les auditeurs pourront entendre un journal de 20 minutes, avec un invité politique tous les soirs. Au programme également, "une séquence édito qui va un peu secouer les choses", promet Christophe Hondelatte. "On va faire appel à des gens allant de Pascale Clark (journaliste, ndlr) à Jean Messiha (membre du Front national, ndlr), en passant par Nassira El-Moaddem ou Bruno Roger-Petit (journalistes, ndlr). J'ai créé une bande de sept personnes qui alterneront et interviendront pour dire leurs convictions", précise Christophe Hondelatte. 

Un journal du monde et un zappeur. Cette séquence éditoriale sera suivie par "un journal du monde, car je tenais à ce que l'on continue de raconter le monde", glisse le journaliste. Enfin, l'émission s'achèvera avec "un zappeur, qui est une petite fourberie puisque nous allons raconter tous les soirs le meilleur de la télévision et de la radio française, y compris nos concurrents."