France 24 : la défiance contre Ockrent

  • A
  • A
France 24 : la défiance contre Ockrent
Les salariés de France 24 ont voté à 85% une motion de défiance à l'encontre de Christine Ockrent.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le personnel de la chaîne a voté une motion contre la numéro deux de l’audiovisuel extérieur.

La position de Christine Ockrent en tant que directrice adjoint de l’Audiovisuel extérieur de la France (AEF) devient de plus en plus intenable. Deux jours après la décision des directeurs de France 24 de ne plus assister aux réunions en sa présence, c’est au tour du personnel de la chaîne, chapeautée, comme RFI, par l’AEF, de désavouer la journaliste.

Les employés de France 24 ont en effet voté une motion de censure à l’encontre de Christine Ockrent avec 85% des voix des 307 votants. Comble de la vexation, Alain Pouzilhac, numéro un de l’AEF, dont les relations avec son adjointe ont toujours été au mieux compliquées, a dans le même temps reçu la confiance du même personnel, avec 54% des voix.

"Je reste !"

Christine Ockrent, empêtrée dans une historie d’espionnage impliquant l’une de ses très proche collaboratrices, n’entend pas pour autant quitter son poste. : "Je reste", a-t-elle asséné sur France Info. "C'est aux tutelles de décider de la marche à suivre". L’épouse de Bernard Kouchner s’en tient donc à son credo, déjà martelé mercredi sur Europe 1.

Pour la CGC médias de France 24, "avec 85% des suffrages exprimés, les salariés de France 24 ont infligé un désaveu cinglant à Christine Ockrent et ont ainsi sanctionné sa gestion hasardeuse de la chaîne pendant deux ans. Ils ont également confirmé leur soutien à Alain de Pouzilhac, sans pour autant lui signer un chèque en blanc. L'Etat va maintenant devoir prendre ses responsabilités en espérant qu'il écoute le message fort que lui ont adressé les salariés de France 24", conclut le texte du syndicat.