"Fake news" : Facebook veut aider à identifier l'origine des infos

  • A
  • A
"Fake news" : Facebook veut aider à identifier l'origine des infos
Facebook, tout comme d'autres réseaux sociaux, doit faire face à des critiques au sujet es "fakes news" qui circulent sur son site. Image d'illustration. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Facebook teste un onglet "contextuel" qui apporterait à ses utilisateurs des informations supplémentaires sur les articles proposés sur leur fils. 

Facebook a indiqué jeudi qu'il testait un nouvel onglet "contextuel" permettant aux utilisateurs d'en savoir plus sur la provenance des articles postés sur le réseau social, qui veut une nouvelle fois montrer qu'il lutte contre la désinformation.

Accès à des informations supplémentaires. "Nous testons un onglet sur lequel on peut cliquer pour accéder facilement à des informations supplémentaires sans avoir besoin d'aller ailleurs", c'est-à-dire de quitter l'application Facebook, a indiqué le groupe américain sur son blog officiel. Ce "contexte" supplémentaire pourra par exemple être la notice Wikipédia de l'éditeur qui a publié l'article, continue Facebook, accusé de servir de plateforme de désinformation via les fameuses "fake news" ("infos bidon"). Le réseau social assure que cette nouvelle fonctionnalité peut aider les utilisateurs "à évaluer si les articles proviennent d'un éditeur auquel ils font confiance et si l'histoire elle-même est crédible".

Répondre aux critiques. Les réseaux sociaux sont sous le feu des critiques depuis des mois, en particulier dans le cadre des enquêtes des autorités américaines sur une possible ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016, qui a mené à la victoire de Donald Trump.