Enora Malagré présente ses excuses à Jean-Marc Morandini

  • A
  • A
Enora Malagré présente ses excuses à Jean-Marc Morandini
@ PHILIPPE MAZZONI/D8
Partagez sur :

QUERELLE - Invitée du Grand direct des médias, Enora Malagré a reconnu avoir été blessante quand elle s’était félicitée de l’arrêt d’une émission de l’animateur Jean-Marc Morandini.

Et si c’était elle, l’animatrice la plus décriée du moment ? Jeudi matin, Europe 1 recevait Enora Malagré, à la tête de Derrière le poste (D8), pensionnaire de Touche pas à mon poste et voix des soirées de Virgin Radio. Une première interview avec Jean-Marc Morandini, deux forts en gueule qui n’ont jamais caché leur inimitié.

Le credo d’Enora Malagré ce matin ? "Je grandis". Elle l’a répété plusieurs fois : non, elle n’est pas "si méchante", reprenant le terme de Jean-Marc Morandini. "Derrière nos grosses dents à tous les deux se cache un cœur qui bat, sachez-le", a ironisé la jeune femme, rejetant la faute sur "les blogs et les médias" qui ne relaieraient que ses "coups de gueule".



Enora Malagre : mais pourquoi est-elle si...par Europe1fr

Fini le "ton racaille", place à la légitimité. "J’ai une forme qui peut déplaire, je le concède, une forme pas toujours très travaillée ; je la travaille, je grandis !", a avancé celle que le public n'appelle que par son prénom. Preuve, selon elle, de cette évolution : sa façon de parler, son "ton racaille" selon Morandini. "J’ai 34 ans. Quand j’ai commencé, je sortais un peu de ma bulle, je m’exprimais à ma façon, je ne le regrette pas. Là, j’essaie de travailler là-dessus : à 34 ans, je trouve ça un peu misérable de faire 'wesh wesh' partout."

Face à Jean-Marc Morandini qui lui demandait "qui elle était" pour se permettre d’être aussi dure dans ses commentaires sur les médias, la chroniqueuse a d’abord botté en touche ("C’est une question des années 2000") avant de rappeler ses nombreuses activités en télé et radio : "Je pense maintenant être assez légitime, je crois. Sinon Cyril [Hanouna] m’aurait virée !"

Le temps des excuses. Interrogée sur ses ennemis du PAF, Enora Malagré a répété le slogan de Touche pas à mon poste : "Ce n’est que de la télé". Une perche aussitôt saisie par Jean-Marc Morandini qui a rappelé à son invitée, sans le citer expressément, l’épisode de #Morandini, l’émission de NRJ 12 déprogrammée après quelques jours d’antenne. Sur D8, Enora s’était gaussée de cet échec. "Je sais que je vous ai blessé, je vous comprends", a lancé Enora Malagré, un an après cette séquence, avant de présenter des excuses… dans un rire.



Enora Malagré : ses excuses à Jean-Marc Morandinipar Europe1fr

Chassez le naturel… À peine réconciliée avec JMM, Enora Malagré a déterré - si elle était enterrée - la hache de guerre avec Sébastien Cauet, son premier mentor. "Il n’arrête pas de m’en mettre plein la petite 'tronchettas' ! Gros bisou à lui et à toute sa famille", a tancé celle qui présentera ce soir Derrière le poste sur D8. L’animatrice ne souhaite plus revenir sur cette époque où elle "testait des mecs" au micro de NRJ aux côtés de Cauet : "J’ai regretté certaines choses, mais pas d’avoir travaillé avec lui (...) J’évolue, que voulez-vous. Après, Enora sera toujours Enora !"



Enora Malagré : "Je n'ai rien à dire sur Cauet !" par Europe1fr

Accordons-lui que, jusqu’ici, cette Enora-la aura au moins réussi à faire parler d’elle...