Dropped : la famille d'Alexis Vastine se sent abandonnée

  • A
  • A
Dropped : la famille d'Alexis Vastine se sent abandonnée
@ JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :

MEDIAS - Manque de contact, difficultés pour aller en Argentine : plus d'une semaine après la mort de leur fils, les parents d'Alexis Vastine dénoncent les lacunes du soutien de la production de Dropped. 

Il y a dix jours, le tournage de Dropped, le nouveau jeu de TF1, prenait fin tragiquement en Argentine avec la mort de 10 personnes, trois participants de l'émission, cinq membres de la production et deux pilotes argentins. Un accident d'hélicoptères qui prive la France de trois grands champions : Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine.

Le père du jeune homme, déjà marqué par la disparition de la soeur d'Alexis en janvier, déplore le manque d'information de la part de la production de Dropped (Adventure Line Productions) et TF1, leurs contacts privilégiés depuis le drame du 10 mars.



La production n'appelle pas. Son principal reproche : pour glaner quelques informations, les familles doivent de leur propre chef prendre contact avec les producteurs. "Je ne trouve pas ça normal, on ne doit pas laisser les parents des victimes attendre… Nous sommes obligés d'appeler la cellule de crise pour avoir des nouvelles ! Ce n'est pas permis, on souffre déjà beaucoup", a déploré Alain Vastine dans le Grand direct des médias sur Europe 1. 

S'il indique que les "choses se décoincent" à 72 heures du rapatriement des corps, prévu dimanche — "et encore, ce n'est pas encore sûr", indique-t-il —, Alain Vastine retient qu'il n'a pas pu se rendre en Argentine, contrairement à ce qu'on lui aurait promis. 

"Je ferai tout pour aller en Argentine" "Mon souhait était d'aller là-bas, on m'a dit : 'N'ayez crainte, vous partez', on ne m'a jamais donné de réponse après, c'était oui, c'était non, on nous a fait poireauter, je ne trouve pas ça normal", a encore déclaré Alain Vastine. "Hier, on m'a proposé de m'y rendre aujourd'hui ! J'ai dit non ! Pour quoi faire ? Pour croiser mon fils ? Et je veux aller à l'enterrement… On va négocier pour s'y rendre quelques semaines après l'enterrement. C'est mon souhait de me rendre sur les lieux où il est décédé, je ferai tout pour y aller."

"Un truc pas carré" Dix jours après le drame qui a coûté la vie à son fils, Alain Vastine regrette qu'il n'y ait pas eu un contact quotidien avec la société qui employait Alexis pour son jeu Dropped. "Ce n'est pas correct de leur part, et nous sommes plusieurs familles de victimes à nous plaindre. Ce n'est pas carré leur truc ! Une cellule devrait vous appeler tous les soirs, vous donner des informations sur ce qui se passe sur place. On n'a rien !", a t-il lancé, sans cacher son désespoir. 

À LIRE AUSSI :

Alexis Vastine : on a perdu un grand champion

Mort d'Alexis Vastine, le boxeur maudit des JO

Mort d'Alexis Vastine : "Ça fait mal, c'est dur", confie Teddy Riner