Dominique Farrugia : "Si Bolloré m'appelle, je cours travailler" à Canal + avec lui

  • A
  • A
Partagez sur :

Dominique Farrugia a soutenu mardi que Canal + "n'allait pas si mal que ça" et qu'il serait prêt à travailler avec son dirigeant contesté, Vincent Bolloré.

INTERVIEW

Un appel du pied ? Une déclaration d'amour ? Mardi, sur Europe 1, le réalisateur et producteur Dominique Farrugia n'a en tout cas pas caché son enthousiasme de pouvoir travailler un jour avec le dirigeant de Canal +, Vincent Bolloré. "Je ne veux pas de la direction de Canal +, mais si on me dit, 'Va bosser avec Bolloré', j'irai bosser avec Bolloré," explique-t-il sans détour. "Si Vincent Bolloré m'appelle maintenant, je cours travailler avec lui", insiste-t-il.

"On savait que le clair allait se casser la gueule". Selon lui, "Canal + ne va pas si mal que ça". "On savait que le clair allait se casser la gueule à un moment ou à un autre. Lorsque j'étais à Canal (Dominique Farrugia a été président de la chaîne de 2002 à 2003), le clair se cassait la gueule et je voulais déjà le couper", explique-t-il faisant référence aux audiences des programmes diffusés en clair.

Moins de clair sur Canal. La plage de programmes non cryptés a considérablement été réduite depuis l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête du groupe. Début mars, Canal + a ainsi déprogrammé son Grand Journal, jusque là accessible aux non abonnés.