France Télévisions : Delphine Ernotte-Cunci nommée présidente

  • A
  • A
France Télévisions : Delphine Ernotte-Cunci nommée présidente
@ Eric Piermont / AFP
Partagez sur :

MEDIAS - C'est elle. Delphine Ernotte-Cunci, 48 ans, vient d'être nommée présidente de France Télévisions par le CSA.  

Elle avait obtenu la moitié des voix lors du premier tour de scrutin. Un nouveau vote vient de la propulser à la tête de France Télévisions. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a nommé jeudi Delphine Ernotte-Cunci à la présidence de France Télévisions, a-t-il annoncé dans un communiqué. Delphine Ernotte-Cunci succède donc à Rémy Pflimlin à la direction du service public. À 48 ans, celle qui a fait toute sa carrière chez Orange devient la patronne d'un groupe aux 10.000 salariés et la première femme à diriger le groupe audiovisuel public.

Elle prendra ses fonctions le 22 août prochain, pour un mandat de cinq ans a précisé le CSA. 

Delphine Ernotte-Cunci n'a connu qu'Orange. En 1989, diplômée de l'Ecole centrale Paris, elle rejoint France Télécom comme analyste financier. Quinze ans plus tard, elle est à la tête de la communication et des sponsors. C'est elle notamment qui gère le changement de marque, de France Télécom à Orange. Quand Stéphane Richard devient PDG il y a quatre ans, elle est nommée directrice générale d'Orange France.

En 2010 et 2011, elle apparaît ponctuellement dans les médias, lors des nombreux suicides de salariés qui frappent France Télécom. En septembre 2010, dans Envoyé Spécial, elle reconnaît que l'entreprise n'a rien vu venir des drames qui l'ont secouée. "Avions-nous anticipé, compris à quel point, pour certaines personnes, cela pouvait représenter un drame [de changer de métier] ? Non. Non." 

Des années compliquées qui ont marqué le parcours de la jeune femme. Le syndicat CGC-Médias s'est fendu, le mois dernier, d'un billet de blog revanchard. Il rappelle au bon souvenir de Delphine Ernotte-Cunci un "guide pratique" estampillé France Télécom où figure une page "Les phrases du deuil" pour "accompagner un collaborateur dans un processus de changement". 

"Assez éloignée des médias". Préféré à Pascal Josèphe, ex-TF1, La Cinq et France Télévisions, le profil de Delphine Ernotte-Cunci inquiète déjà néanmoins une partie du secteur audiovisuel, étonné de voir à la tête du groupe une personnalité sans aucune expérience des médias. Un '"rival", cité par BFM Business, indiquait que, selon lui, "le CSA doit penser que moins le patron de France Télévisions connaît l'audiovisuel, et moins ce patron sera en mesure de tenir tête au CSA". 

Frédéric Tellier, expert du secteur des fictions, co-président de Groupe 25 images, joint par Europe 1 après le premier tour, s'est lui aussi étonné de voir apparaître une personnalité "assez éloignée des médias, de la culture et de la fiction". Delphine Ernotte-Cunci devrait prendre ses fonctions à la fin de l'été. 

À LIRE AUSSI :

Hanouna : "Ma candidature pour France Télévisions, c'est pour la blague"

Présidence France Télé : une femme en tête au premier tour des votes