D8 fête ses 2 ans : que faut-il en retenir ?

  • A
  • A
D8 fête ses 2 ans : que faut-il en retenir ?
@ D8
Partagez sur :

HAPPY BIRTHDAY - Il y a deux ans, D8 débarquait dans le PAF avec la promesse de devenir “la nouvelle grande chaîne”. Contrat rempli ?

7 octobre 2012 : la télé française dit adieu à Direct 8 dans une relative indifférence générale. Envolé, l’oiseau Thui-thui, le piaf bleu mascotte de la chaîne. Silence radio, “Moonlight Shadow”, hymne joué à longueur de journée. Goodbye (et merci pour ce moment) les émissions d’une certaine Valérie Trierweiler. La télé du groupe Bolloré rachetée par Canal+ devient D8. Son slogan “La nouvelle grande chaîne” annonce la couleur : dans une TNT marquée par ses programmes cheap et son lot de rediffusions, D8 entend sortir du lot.

Des audiences en hausse. Avec Canal+ aux manettes, le 8ème canal de la TNT a vu son audience — et sa visibilité médiatique — augmenter. Quand Ara Aprikian, patron du pôle gratuit de Canal+, récupère Direct 8 dans son escarcelle, la chaîne affiche une audience moyenne entre 2 et 2,3% de part de marché. Deux ans plus tard, ce score a grimpé à 3,5%, grillant la politesse à TMC. En 2012, Aprikian disait viser les 4% pour la fin 2014, un chiffre atteint certains jours.



Une grande chaîne… bientôt. Le fait d’armes de D8 : avoir réussi à installer ses rendez-vous quotidiens. “La nouvelle grande chaîne ? D8 est en passe de le devenir” analyse Fabrice Dupreuilh, rédacteur en chef adjoint de la marque Télé Loisirs. “Les journalistes ont été un peu sévères au lancement de D8, on attendait beaucoup de la chaîne et de ses promesses. Aujourd’hui, on sait où se trouvent Cyril Hanouna ou Laurence Ferrari, malgré les débuts poussifs de son émission le Grand 8. D8 est une chaîne qui laisse le temps à ses programmes.”

La meilleure preuve : Est-ce que ça marche, émission du tandem Camille Combal / Ariane Massenet. Malgré un nombre de fidèles inférieur à 200.000 téléspectateurs, le programme a tenu une saison entière.

“La chaîne de Cyril Hanouna” Vitrine de D8, Touche pas à mon poste est proposé chaque soir de 18h45 à 20h40. Deux heures d’émission ? En vérité, Cyril Hanouna et sa bande assurent à eux seuls 1/5 de l’antenne tous les jours ! Insomniaque ou lève-tôt, vous ne raterez rien des conseils télé d’Enora Malagré ou Jean-Michel Maire : le programme est rediffusé la nuit et le matin. Sans compter les spéciales à 20h50, une quinzaine en deux ans : Touche pas à mon Patrick Bruel, Touche pas à mes années 90, Touche pas à mes parodies et le dernier en date Touche pas à mon public.



Parce que D8 bénéficie du savoir-faire de Canal+ en communication, avec des chroniqueurs ultra-connectés et une émission dont les séquences fortes sont proposées à la découpe sur internet, Touche pas à mon poste est l’émission de fin de journée dont on parle le plus. De quoi faire presque oublier que, chaque soir, TPMP est battu par Money Drop (TF1), N’oubliez pas les paroles (France 2) et 100% Mag (M6).

Des visages et des programmes déjà connus. La tactique D8 : récupérer des noms déjà identifiés par le public. Sa première prise de choix en 2012 s’appelle Laurence Ferrari. Les dernières en date : Julien Courbet et Benjamin Castaldi, deux noms chipés au groupe TF1.

> À LIRE AUSSI : "Nouvelle Star, Benjamin Castaldi le retour" 

Côté programmes, même stratégie en faisant renaître des marques délaissées par les chaînes historiques. En 2012, D8 rappelle Nouvelle Star, sur la touche depuis 2010. L’année suivante, Popstars revient à l’antenne, 6 ans après sa dernière diffusion. Depuis quelques jours, les candidats du Maillon faible peuvent à nouveau crier “Banque !” devant les caméras. Quant à ceux de À prendre ou à laisser (APOAL pour les intimes), ils ont rendez-vous ce soir à 18h. Pour ses deux ans, D8 ressuscite l’ancien jeu d’Arthur.

Politique payante ? Pas toujours. La finale de Popstars, il y a un an, avait attiré… 1% du public.

Des après-midis à muscler. Pour Fabrice Dupreuilh, c’est l’enjeu à venir pour D8 : dynamiser la tranche 13h30-17h, trustée actuellement par… Navarro ! Tous les après-midis depuis 2 ans, D8 rediffuse quelques-uns des 100 épisodes de la série de Roger Hanin. “Ce n’est pas honteux, indique Fabrice Dupreuilh. Mais à la même heure, France 2 propose du frais avec Sophie Davant et Stéphane Bern. On a un peu l’impression que D8 est une chaîne qui démarre à 17h…”

À l’heure d’un premier bilan de D8, ces qualités et ces défauts sont résumés dans un document diffusé par la chaîne elle-même. Pour ses deux ans, D8 propose une mosaïque de ses meilleurs moments. Sur les 100 séquences sélectionnées, 40 sont issues de Touche pas à mon poste et 20 proviennent du Grand 8. En cherchant bien, on trouve quand même quelques images de Popstars et Amazing Race, les deux flops marquants de la chaîne : D8 assume.