Cinq choses à savoir sur Gilles Pélisson, nouveau patron de TF1

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Gilles Pélisson, nouveau patron de TF1
Partagez sur :

Nommé sans surprise à la tête de TF1, le nouveau patron de la chaîne n’est pas connu du grand public.

Ce sera donc lui. Gilles Pélisson va succéder à Nonce Paolini à la tête de TF1 en février prochain. De nombreux chantiers attendent le patron de la première chaîne française qui reste encore méconnu du grand public. Voici cinq choses à savoir sur lui.

Un CV impressionnant. Gilles Pélisson, c’est d’abord un CV long comme le bras. Une formation faite à l’Essec, complétée par un MBA à la Business School d’Harvard. La suite est fulgurante À 58 ans, le parcours de ce membre de la garde rapprochée de Martin Bouygues impressionne : Eurodisney, Noos, Bouygues Telecom, Accor...  Si il a été évincé du groupe hôtelier en 2010, il connaît déjà la maison TF1 pour y être administrateur indépendant depuis 2009.

Pas un homme de médias. C’est peut-être le seul accroc de cette nomination. TF1 a décidé de mettre à sa tête un homme qui n’a jamais travaillé au sein d’un média. Alors que la chaîne doit se relancer, développer son offre numérique et permettre le passage de LCI en gratuit, Gilles Pélisson pourrait se voir reprocher son manque d’expérience aux première difficultés.

Proche de Nonce Paolini. Comme l’explique Le Monde, l’actuel patron de TF1 et son successeur sont proches. Dès le début des années 2000, les deux hommes travaillent ensemble chez Bouygues Télécom avant de se retrouver en 2009 au conseil d’administration de la chaîne. En 2008, lorsque Patrick Le Lay avait terminé son mandat, le nom de Pélisson circulait déjà avant que Paolini ne soit nommé. Pas de ranceur entre les deux puisque l’actuel patron de la chaîné a pesé de tout son poids pour appuyer la candidature de ce proche comme successeur.

Résident fiscal belge. C’est presque déjà une épine dans le pied qu’il a promis d’enlever rapidement. Evincé d’Accor en 2010, le dirigeant décide de s’exiler en Belgique en 2012. Une appartenance fiscale difficile à assumer pour diriger la première chaîne française. "Il reviendra en France", assure-t-on cependant dans son entourage.

Pas plus de 8 ans de mandat. Gilles Pélisson fetêra ses 59 ans en mai 2016. Ce qui l’empêchera de rester plus de huit ans à la tête de l’entreprise. En effet, les statuts de la chaîne prévoient que l’âge du président ne peut dépasser les 67 ans. Souhaitons lui qu’il ait le temps d’aller jusque là.