Canal+ : "On pourra s'abonner sur un seul appareil ou par thématiques"

  • A
  • A
Partagez sur :

Gérald Brice Viret, directeur général des antennes de Canal+, a annoncé mardi que la chaîne travaillait "sur une nouvelle approche de prix".

INTERVIEW

Pour Canal+, c'est la fin d'une saison difficile. Départs de ses animateurs vedettes, audiences réduites de moitié sur certaines émissions et forte baisse du nombre d'abonnés, la saison a été marquée par plusieurs coups durs. "Canal+ est à un tournant", a assuré Gérald Brice Viret, directeur général des antennes de Canal+ dans le Grand direct des médias sur Europe 1 mardi.

"La chaîne doit se recentrer sur ses abonnés". "Canal+ est à un tournant comme on a pu le voir cette année, mais nous abordons ce tournant avec sérénité", explique le directeur général des antennes. Ce tournant sera notamment marqué par une baisse du nombre d'heures disponibles en crypté. "Autant il y a 20 ans il y avait du sens à avoir beaucoup de clair pour faire la promotion du crypté, mais maintenant la chaîne est connue par 100% des téléspectateurs", avance Gérald Brice Viret. "La chaîne doit se recentrer sur ses abonnés", poursuit-il. Pour cela, Canal va réduire l'antenne "à deux heures maximum de clair par jour. Ce qui veut dire que sur un mois nous allons redonner 150 heures de programme en exclusivité à nos abonnés", salue le directeur général des antennes de Canal+.

"Une nouvelle approche de prix". Avec cette nouvelle politique, l'objectif sera de "satisfaire au mieux nos abonnés, pour que nos abonnés restent abonnés et qu'on aille chercher de nouveaux abonnés", assure Gérald Brice Viret. Pour séduire de nouveaux abonnés, Canal+ va également proposer de nouvelles solutions d'abonnement. "On prévoit une nouvelle manière de s'abonner. On pourra par exemple s'abonner sur un seul appareil ou par thématiques", annonce-t-il. Tous les détails sur cette nouvelle offre seront communiqués à la rentrée, mais Canal+ "travaille sur une nouvelle approche de prix", admet le directeur général des antennes.