"C à vous" : "Cette année est une sorte de consécration"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

TÉLÉVISION - Le programme de France 5 a vu ses audiences augmenter de 50% par rapport à la saison dernière. Invités du Grand direct des médias, son producteur Pierre-Antoine Capton et Anne-Elisabteh Lemoine sont revenus sur ce succès.

INTERVIEW

Invités du Grand direct des médias de Thomas Joubert, Pierre-Antoine Capton, producteur de C à vous sur France 5 et Anne-Elisabeth Lemoine, co-animatrice, sont revenus sur le succès de l'émission. Installée au dessus du million et largement devant Le Grand journal de Canal + depuis la rentrée, l'émission reste à l'affiche durant les fêtes. Pour Pierre-Antoine Capton, "cette année est une sorte de consécration (...) on a progressé de plus de 50%" par rapport à la saison dernière. 

C à vous a gagné "la bataille des invités". Alors que, sur cette tranche, les chaines se livrent une véritable bataille pour avoir les meilleurs invités, "j'ai l'impression qu'on a gagné cette bataille", explique le producteur de l'émission avant d'ajouter, "on a gagné éditorialement donc je veux" que l'émission continue, "j'ai envie que ça ne s'arrête jamais". Pour autant, Anne-Elisabeth Lemoine ne veut pas crier victoire trop vite : "tout le monde est capable de revenir dans la course un jour ou l'autre, il faut continuer à se battre tous les jours" pour rester leader.

Une bonne ambiance. Ce qui fait le succès de l'émission ? Son ambiance. Les chroniqueurs "s'amusent et ils déconnent", explique Pierre-Antoine Capton. Une ambiance qui manque au Grand journal de Canal +, selon Anne-Elisabeth Lemoine : "c'est une émission que je trouve moins chaleureuse que la notre. Je trouve que ça manque à cette heure là". La joker d'Anne-Sophie Lapix dans l'émission en a d'ailleurs profité pour confier son envie "d'avoir un rendez-vous supplémentaire". Pas question pour autant de piquer la place d'Anne-Sophie Lapix. Malgré cela, "si elle est candidate au départ, je serai candidate au remplacement", s'amuse-t-elle.