Années 90 : ces 30 émissions télé qui nous manquent

  • A
  • A
Années 90 : ces 30 émissions télé qui nous manquent
@ D.R.
Partagez sur :

NOSTALGIE - Qu'on ait eu 10, 20 ou 40 ans dans les années 1990, les émissions de ces années-là ont marqué nos esprits de téléspectateurs. Retour sur les plus emblématiques d'entre elles, avec une rétrospective en deux parties.

Où diable sont passées nos années 90 ? Si, en musique, les chansons de la décennie 1980 cartonnent toujours, en télé les émissions des années 1990-2000 sont les plus plébiscitées. En cause : un nombre de chaînes grandissant, les balbutiements de la télé privée et les débuts de la guerre de l'audimat. C'est l'époque d'une M6 "petite chaîne qui monte", de la naissance du satellite, des années où la télé-réalité n'a pas envahi l'écran. C'est l'époque de Millionnaire, Tribunal, Qui est qui, Fan De, AB Productions, Maïté... Revenons sur 30 émissions marquantes des années 90 (et quelques-unes du début des années 2000...)

1. C'est mon choix (France 3) Il s'en est fallu de peu pour que C'est mon choix échappe à ce classement dédié aux années 90, puisque l'émission démarre... fin novembre 1999. Le programme, porté par une inconnue nommée Evelyne Thomas, rétablit une pratique que l'on pensait disparue avec les "reality show" : le témoin-roi. "Je suis grosse et j'assume", "J'aime les femmes musclées", "Je suis radin", "Je refuse de me marier", "Mon enfant me vouvoie" font partie des premiers sujets abordés. Jugée un brin trash, l'émission se recentre en 2002 sur des thèmes plus consensuels : "Je suis un sosie", "Qui sera notre meilleur chanteur de karaoké" et les fameux relookings à la catchphrase redoutable "Vous vous souvenez de Sonia avant... La voici maintenant !" Vidé de sa substance, C'est mon choix disparait dans l'indifférence générale en 2004.

2. Tribunal (TF1) / Cas de divorce (La Cinq) Si ce classement n'inclut pas les fictions, l'exception est possible pour ces deux programmes. Tournés comme de véritables émissions, avec un présentateur dans la salle, Tribunal et Cas de divorce mettent en scène une justice invraisemblable, où chaque seconde de dialogue ferait bondir n’importe quel avocat. Entre procès sordides et divorces hystériques, on peut y voir jurer de la main droite une flopée de comédiens encore débutants à l'époque : Jean-Marie Bigard, Cécile de Ménibus, Mathilde Seigner ou Michèle Laroque !

3. Dance Machine (M6) auquel s'ajoutent le Hit Machine (M6) et le Jacky Show (TF1). En résumé : les stars éphémères de 90's, leur play-back et leur public d'ados survoltés. Leurs invités récurrents s'appelaient Benny B, La Bouche, 2 Be 3, Worlds Apart, G Squad, 3T, Backstreet Boys, David Charvet, Spice Girls, Indra, Corona, Ricky Martin, Gala... C'était l'époque où on achetait des CD 2 titres.

4. Morning Live (M6) Été 2000, deux animateurs s'affrontent dans 11m² à la présentation de la matinale de Fun TV : Arnaud Gidoin (déjà aperçu sur TF1 avec Ali-Baba) et un illustre inconnu, Michaël Youn. À la rentrée, M6 n'en garde qu'un pour son Morning Live : Youn. À lui le réveil des téléspectateurs de la Six. Sa formule ? Un plateau grand comme une chambre du CROUS, des acolytes nommés Magloire ou Zuméo et un mégaphone. Indispensable pour hurler (souvent nu comme un ver) dans tout Paris : "MORNING LIVE L’ÉMISSION QUI RÉVEILLE TES VOISINS !"  Comme ce jour où Michael Youn teste la formule sur sa propre petite amie, endormie paisiblement au domicile conjugal...

5. En aparté (Canal+) Avant de photographier ses matins parisiens, Pascale Clark reçoit, à partir de 2000, célébrités et intellectuels dans un appartement-témoin truffé de caméras. Une sorte de Secret Story avant l'heure, d'autant qu'à l'instar de "La Voix" de TF1, la maitresse des lieux n'apparait pas à l'écran. Planquée en régie, Pascale Clark interroge ses invités entre le frigo et l'écran à diapositives, avant de leur demander un auto-portrait à bout de bras, au Polaroid. Et si Pascale Clark avait inventé le selfie ?

6. Disney Parade (TF1) Puisque Sacrée Soirée ne figurera pas dans le classement (l'émission est revenue à l'antenne entre 2007 et 2009), évoquons Jean-Pierre Foucault à travers Disney Parade. Rendez-vous du dimanche entre Des millions de copains et 7 sur 7, le programme est le moyen pour des millions de petits Français de visiter à peu de frais le parc EuroDisney : Foucault et Anne, jeune chanteuse interprète de Tic et Tac et La petite Sirène, y installent leurs quartiers chaque semaine.

7. Ça cartoon (Canal+) Équivalent Warner Bros. de Disney Parade, Ça cartoon place chaque dimanche l'animateur Philippe Dana dans l'univers de Bugs Bunny, Daffy Duck et Tom Jerry. L'occasion pour plusieurs générations de découvrir les trésors des Looney Tunes et Merrie Melodies, ces dessins animés produits entre 1930 et 1970. En 2009, Canal+ dit "That's all Folks" à Ça cartoon : Bip Bip, Coyote, Charlie le coq, Elmer Fudd, Titi et Grosminet ou Pépé le putois trouvent refuge sur le câble, avec la chaîne Boomerang.

8. La Cuisine des Mousquetaires (France 3) Dans les années 90, pas de chichis : loin des "billes salées de foie gras" et autres "cannellonis de salade farcis de poule" de Top Chef, ici, la popote, c'est à l'ancienne, dans la cuisine rustique de Maïté et Micheline. Le menu ? Pâté de lotte en croûte, brochet au beurre blanc, rognons de veau persillade, truites au jambon... Des mets généralement assaisonnés "d'un filet d'huile d'olive". Sans oublier la fameuse anguille...



9. À toi l'actu@ (France 3) Juste pour le plaisir de revoir Thomas Sotto faire ses premières armes, en 2000.

10. 3x+net (France 3) Il fallait l'oser, l'émission 100% internet à l'heure du 56kbit/sec ! En 1999, France 3 met à l'antenne deux débutants : Florian Gazan, période blond platine, et Orianne Garcia, madame Caramail (mais si, Caramail, souvenez-vous, la première boite mail Made in France). Dans la première émission, ils présentent ce qui apparait alors comme des innovations révolutionnaires : acheter ses vêtements sur internet et une montre qui fait aussi téléphone ! Et à Noël 2002, on réfléchit à un Nouvel An sans Compact-disc...

11. Millionnaire (TF1) Philippe Risoli, compagnon du dimanche midi ! À l'heure où les Français sont à table, lui reçoit dans son décor d'hôtel particulier les gagnants du jeu de la Française des Jeux. Ils ont gratté les 3 TV, ils ont le pouce tout bleu, à eux maintenant de faire tourner la roue. Des cases de toutes les couleurs, des montants allant de 100.000 à 1.000.000 de francs et les cris du public scandant "LE MILLION ! LE MILLION !" : de quoi faire perdre la boucle aux apprentis millionnaires...

12. Mystères (TF1) Un fantôme dans le miroir de la salle de bains ? Une dame blanche qui effraie les automobilistes le long des départementales ? Bienvenue dans Mystères et ses reconstitutions hasardeuses de phénomènes inexpliqués. Proposée entre 1992 et 1994, l'émission ouvre la voie à La nuit des héros, Y'a pas photo et autres Tout est possible. Le 21 décembre 1992, Mystères entre dans l'histoire (avec un petit h) : en Normandie, une famille doit affronter des pommes vengeresses, traversant les portes et dévalant les escaliers. Culte.

13. Qui est qui ? (France 2) Trois candidats, six professionnels et six métiers. C'est le concept de Qui est qui, diffusé entre 1996 et 2002 avec Marie-Ange Nardi et Pépita. "Je suis pâtissier", "Je suis tourneur-fraiseur", "Je suis chimiste" : à l'aide de défis loufoques, les concurrents doivent associer pros et activités. En cas d'erreur, les choses se compliquent, comme pour ce participant qui se retrouve dans la peau d'un chanteur corse, lui qui est en vérité... marin pêcheur !

14. Tout le monde en parle (France 2) Rideaux bleus, colonnes de marbre et homme en noir, voilà le décor de Tout le monde en parle, grand-messe du samedi soir signée Thierry Ardisson. Selon la recette à succès de l'animateur, célébrités, politiques et bimbo se croisent, autour du sniper Laurent Baffie, de la meneuse de jeu (et ex-Miss France) Linda Hardy et de jingles loufoques. "On ne bouge pas pendant le jingle" : une consigne qu'aurait dû suivre Milla Jovovich. La star américaine, vexée par une question sur son père, quitte le plateau après avoir lancé son verre d'eau dans le décor.

15. Le Bigdil (TF1), à coupler avec L'or à l'appel. Leur point commun : Vincent Lagaf. De 1996 à 2004, l'interprète de la Zoubida squatte l'access prime-time de la Une. La clé de son succès : des jeux de plateau, à base d'eau, de farine, d'élastiques géants, de costumes de sumo... Sans oublier les Gafettes et les pitreries de l'animateur, comme ce 10 mai 1996 où, suite à une panne de France Télécom, la fin de l'émission, où Lagaf doit normalement prendre un téléspectateur au téléphone, est annulée en direct...

À suivre : vendredi prochain, Europe1.fr poursuit son exploration des émissions des années 90 !