Anne Roumanoff : pourquoi son hommage aux infirmières a été vu 3 millions de fois !

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Facebook, le billet d'Anne Roumanoff a été regardé près de 3 millions de fois. Un chiffre colossal pour une vidéo qui a touché les professionnels de santé. 

C'est une des vidéos les plus virales de la semaine semaine, partagée des centaines de milliers de fois. Jeudi sur Europe 1, dans "Ça pique mais c'est bon", sa nouvelle émission diffusée de 12h à 12h30 tous les jours, Anne Roumanoff a voulu rendre hommage aux infirmières.

Les infirmières, en grève, ont fait l'objet du "billet" qui a ouvert l'émission. "Je vous parle de femmes qu'on ne voit pas dans les journaux, qui se lèvent tôt et se couchent tard : les infirmières", a lancé Anne Roumanoff sous les applaudissements du public.

"Les infirmières sont en grève mais elles sont obligées de bosser. Les infirmières sont en sous-effectif, épuisées, mal considérées, mais elles sont obligées de bosser. Alors ce midi, je voudrais juste dire merci à ces hommes et ces femmes (...) ces héros du quotidien qui se donnent à fond pour 1.600€ par mois", a dit Anne Roumanoff.

En moins de 24 heures, la vidéo a été vue 2 millions de fois. 30 heures après sa diffusion, elle approche les 3 millions. La raison : Anne Roumanoff a tapé en plein dans le mille, à l'heure où les professionnels de santé expriment leur mal-être et craignent pour l'avenir des soins en France. Dans les nombreux commentaires laissés sous la vidéo, des centaines de messages disent simplement "Merci" à l'humoriste.


"On se sent délaissées, alors ça fait plaisir" 

Vanessa, 28 ans, infirmière en Lorraine, a vu cette vidéo sur Facebook. Contactée par Europe 1, elle explique avoir été touchée par les propos d'Anne Roumanoff : "C'est bien. Ça fait plaisir, d'autant qu'elle n'était pas obligée de le faire. On a le sentiment d'être délaissés par l'Etat, par tout le monde. Les gens ont l'impression qu'on est souvent en grève alors que non, et là on tente de faire grève mais on doit bosser quand même, alors ça fait du bien."

Vanessa qui souhaite rappeler que le monde médical entier est en crise, pas seulement les infirmières : "N'oublions pas les aides-soignantes par exemple", dit la jeune femme, rejointe par de nombreux commentaires sur Facebook.

Le billet d'Anne Roumanoff sera rediffusé dimanche 18 septembre à midi sur Europe 1 dans "Ça pique mais c'est bon". Une émission proposée chaque jour de 12h à 12h30.