À quoi va ressembler Peplum, la nouvelle série de M6 ?

  • A
  • A
À quoi va ressembler Peplum, la nouvelle série de M6 ?
@ Cécile Rogue / M6
Partagez sur :

Mardi soir, la Six mise sur Jonathan Lambert et Peplum, nouvelle série délurée avec pour décor un empire romain en déclin. Une prise de risques pour M6.

Imaginez un mélange entre Palace et Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ : c'est Peplum, la nouvelle série de M6, mise à l'antenne mardi en prime-time pour une saison de 3 épisodes de 90 minutes. Une fiction produite par Thierry Ardisson, avec l'humoriste Jonathan Lambert et Pascal Demolon, plus habitué aux téléfilms premier degré. 

"On garde l'esprit de Kaamelott mais on part à Rome", explique Eva Roque, chef des informations de Télé 7 Jours, qui a vu le programme en avant-première pour Europe 1. La journaliste retient le "duo hilarant" Lambert-Demolon, au service d'une fiction "rythmée et drôle", soutenue par de nombreux "guests" comme Kad Mérad, Bruno Solo ou Michèle Laroque.



Des moyens inhabituels pour M6. Et si M6 voulait se détacher une bonne fois pour toutes de son image d'antenne grippe-sou ? Après avoir cassé sa tirelire pour Rising Star et Tout peut arriver, là voilà investie dans ce Peplum aux décors immenses, nécessitant un plateau de 13.000m² et 4 mois de tournage. "Des décors à la Cinecitta, un rêve de môme" pour Pascal Demolon. 

Surtout, M6 a renoncé à ses habitudes de diffusion pour ce type de série. Caméra Café, Kaamelott, Scènes de ménage : depuis 10 ans, M6 installe d'abord un programme court avant de le propulser, avec plus ou moins de bonheur, en prime-time. Pour Peplum, elle expérimente d'emblée le format long à 20h50 avec, peut-être, ensuite, un redécoupage des épisodes en petit format. "La programmation est la grosse inconnue de ce soir", indique la production. 

Un producteur "très heureux".Peplumest le nouveau bonheur de Thierry Ardisson, désormais producteur de séries, associé à Alain Kappauf, l'homme des programmes courts de M6. Interrogé sur Europe 1 mardi, "l'homme en noir" défend une série très juste sur le plan historique et un humour "très fin". Exemple de la dite-finesse : "La fille veut profiter de Rome au maximum. Sa mère lui dit : si tu continues comme ça, tu es privée d'orgie pendant un mois !"

Très heureux, Jonathan Lambert l'est aussi. Au micro d'Europe 1, il a confié son bonheur de défendre ce programme. "Il y aura la sanction de l'audience mais ça m'a permis de faire quelque chose que j'aime, je suis très heureux de ce qu'on va présenter à l'antenne ce soir." 

Canal a dit non, M6 s'est jetée dessus. S'il n'est pas tenu de proposer ses productions en priorité à Canal+ où il anime chaque samedi Salut les Terriens, c'est bien à la porte de la chaîne cryptée qu'Ardisson a frappé pour proposer la primeur de Peplum. "Cette série a été refusée par Canal. Je ne comprends pas ! Notre chance, c'est que M6 a sauté dessus avec un enthousiasme que j'ai rarement vu", a révélé Thierry Ardisson. 

Quant à une deuxième saison, l'animateur-producteur n'a pas fermé la porte. "On en parle ! Maintenant vous connaissez la télé…", glisse l'homme de Lunettes noires pour Nuits blanches. Réponse mercredi matin avec les audiences.