Comment Philippe Gildas a eu l'idée du Top 50

  • A
  • A
Comment Philippe Gildas a eu l'idée du Top 50
@ D.R.
Partagez sur :

#PETITSCLOUS - Bon anniversaire, le Top 50 ! Devenu une marque historique, le classement des ventes de singles fête cet automne son trentième anniversaire.

Entrées, sorties, meilleur classement, nombre de semaines : si vous êtes familier de ces expressions, pas de doute, vous êtes un enfant du Top 50 ! Le classement des ventes de singles souffle sa trentième bougie, à l'heure d'un marché du disque en pleine mutation. Institution de la culture musicale en France, le Top 50 a bercé plusieurs générations de mélomanes : ceux qui ont connu les 45 tours, ceux élevés au discman, et même ceux qui ont vu apparaître le MP3 !

Une révolution dans l'industrie musicale. 1983. Patron d'Europe 1, Philippe Gildas se rend compte que le secteur du disque n'a pas de système fiable pour comptabiliser ses ventes. "J'avais chaque semaine des plaintes des patrons de maisons de disques : votre radio ne diffuse pas mon artiste qui est pourtant N°1 !", se souvient Gildas, joint par Europe1.fr. Avant le Top, chaque station de radio disposait de son propre hit-parade, forcément subjectif en raison des tendances de chaque antenne et de leurs différents partenariats. Avec Pierre Lescure, Etienne Mougeotte et Albert Emsalem, il associe Ipsos et Nielsen, spécialiste des relevés de ventes en hypermarchés : désormais, les passages en caisses des 45 et 33 tours seront relevés, comptabilisés, comparés. Les 50 meilleures ventes constituent le top, avec ses entrées, ses sorties, ses remontées fulgurantes et ses chutes vertigineuses. Le premier 45 tours classé N°1 s'appelle... Besoin de rien envie de toi" une surprise pour toute l'équipe du Top !



Des artistes 100% Top 50. Le Top a permis à des artistes de démarrer leur carrière. Diffusé à la radio et à la télévision, le Top, dès lors qu'on parvenait à y entrer, devenait un tremplin médiatique inespéré pour certains artistes. "C'est ainsi qu'on a découvert les Rita Mitsouko, qui ne passaient à l'antenne que la nuit", se souvient Philippe Gildas. Voulant critiquer la qualité musicale du Top, pauvre selon lui, l'animateur Vincent Lagaf prend le pari, en 1991, d'y placer sa chanson Bo Le Lavabo : elle restera classée 28 semaines ! Le début d'une flopée de 45 tours parodiques...

Le Top 50 partout : télé, radio... Si le Top 50 a tellement marqué les esprits, c'est avant tout grâce à ses multiples canaux de diffusions : proposé chaque semaine à la radio sur Europe 1, il est aussi décliné à la télévision sur Canal+ et, la première année, sur Antenne 2. L'animateur de la chaîne cryptée verra son image durablement accolée à celle du Top : il s'appelle Marc Toesca, 28 ans aux débuts de l'émission, auteur du fameux "Salut les p'tits clous" au début de chaque numéro, lui qui recevait des lettres au nom de... Marteau Esca ! L'émission de Canal+, quotidienne, popularise le vidéo-clip quelques années avant l'arrivée de M6. Le générique de l'émission, Dream de P. Lion, devient aussi célèbre que le programme qu'il illustre.



...et même dans la presse ! Vous vous en souvenez peut-être : il y a eu un magazine Top 50 ! En parallèle du classement reproduit chaque semaine dans Télé 7 Jours et OK Podium, le Top 50 avait sa propre publication. Un journal hebdomadaire, paru entre 1986 et 1990, avec évidemment les différents classements (singles, albums, compilations), mais aussi interviews, articles, et un double poster géant.

Toujours imité, jamais égalé. Ses concurrents, dans les années 1990, s'appellent Top Junior ou Hit 99. Basés sur les diffusions en radio ou sur les votes du public, ces classements n'arrivent pas à enterrer le Top 50. Seul le Hit Machine, proposé sur M6, parvient à détourner le jeune public du Top 50.

Son esprit est toujours là. Avec les années 2000, en même temps que l'industrie du disque, le Top 50 opère son déclin. Après être passé entre les mains du tandem Bruno Solo / Yvan Le Bolloc'h sur Canal+, le classement perd de sa superbe dès le milieu des années 1990. Programmé sur France 2, puis sur TF6 et enfin MCM, le Top 50 est proposé en pleine nuit ou tôt le samedi. Aujourd'hui, pour connaître les classements de chansons, il faut se tourner vers internet avec un Top 50 adapté à la consommation musicale du 21ème siècle. Le classement des ventes "physiques" de singles n'existe plus depuis 2012, on s'intéresse aujourd'hui aux 200 morceaux les plus vendus : ainsi, le top 3 cette semaine est constitué de Prayer in C de Lilly Wood And The Prick, Chandelier de Sia et A Sky Full Of Stars de Coldplay.

Avec une industrie musicale mal en point, le Top 50 est renvoyé à son glorieux passé : W9 propose chaque jour Génération Top 50, robinet à clips des années 1980 et 1990. Cet été, Europe 1 célébrait l'anniversaire de son Top avec une quotidienne 100% souvenirs signée Thomas Joubert. Le journaliste publiera d'ailleurs Les années Top 50 début octobre chez Gründ. Côté disques, un album collégial est attendu pour le 13 octobre. Les enfants du top 50 fera appel à Joyce Jonathan, Yannick Noah, Zaz ou Chimène Badi pour interpréter  les meilleurs titres des années 1980.