Yémen : poursuite des combats malgré le cessez-le-feu

  • A
  • A
Yémen : poursuite des combats malgré le cessez-le-feu
@ ABDULLAH AL-QADRY / AFP
Partagez sur :

Combats et bombardements continuent à faire rage dans la pays, malgré la décision de l'exécutif de prolonger le cessez-le-feu.

Le Yémen a été mardi matin le théâtre de combats et bombardements meurtriers en dépit de la prolongation annoncée du cessez-le-feu, selon des sources militaires. Le ministre yéménite des Affaires étrangères a déclaré lundi soir à la chaîne Al-Arabiya que le président Abd Rabbo Mansour Hadi avait "décidé de proroger le cessez-le-feu pour donner une chance à la résolution" du conflit, qui a fait près de 6.000 morts depuis mars selon l'ONU.

"Victoire illusoire". Cette décision a été prise en dépit des tentatives des rebelles d'arracher une "victoire illusoire", a ajouté Abdel Malak al-Mekhlafi. Cette trêve était entrée en vigueur le 15 décembre, afin de coïncider avec des pourparlers de paix en Suisse, mais a été violée de nombreuses fois par les belligérants. D'après des sources militaires, des bombardements et des combats opposant les rebelles houthis à la coalition menée par l'Arabie Saoudite ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, faisant des morts et des blessés, dont au moins treize Houthis.

"Sévères" représailles. La coalition sous commandement saoudien a par ailleurs menacé les Houthis de "sévères" représailles après l'interception lundi soir d'un nouveau missile balistique tiré depuis le Yémen vers la ville frontalière de Jazan, a rapporté mardi l'agence officielle saoudienne SPA. Les forces aériennes saoudiennes ont détruit la plateforme de tir en territoire yéménite, a ajouté SPA. Il s'agissait du cinquième tir de missiles depuis vendredi vers l'Arabie saoudite où la chute d'un tel projectile avait fait trois morts samedi dans la ville frontalière de Najrane.