Yémen : l'EI revendique un attentat près du palais présidentiel

  • A
  • A
Yémen : l'EI revendique un attentat près du palais présidentiel
L'attentat suicide à la voiture piégée a fait huit morts et 17 blessés.@ Saleh Obeidi / AFP
Partagez sur :

L'attentat suicide à la voiture piégée a fait huit morts et 17 blessés près du palais présidentiel à Aden.

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi un attentat suicide à la voiture piégée qui a fait huit morts et 17 blessés près du palais présidentiel à Aden, deuxième ville du Yémen. Un kamikaze avait fait exploser sa voiture à un poste de contrôle situé à moins d'un kilomètre du palais Al-Maachiq. 

Dans une déclaration diffusée sur Twitter, la branche de l'EI pour les provinces d'Aden et d'Abyane (sud du Yémen) a affirmé que "le volontaire au martyre Abou Hanifa al-Holandi (...) a fait sauter son véhicule bourré d'explosifs au palais présidentiel".

Le président sain et sauf. L'attentat a fait au moins huit morts et 17 blessés parmi lesquels des soldats et des civils, a indiqué Ali Saleh, directeur de l'hôpital Al-Joumhouriya où les victimes ont été transportées. Au moment de l'attaque, "le président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi se trouvait au palais, mais il est sain et sauf", a déclaré un responsable qui a requis l'anonymat.

Des attaques récurrentes. Le 5 janvier, le gouverneur d'Aden et le chef de la police de cette province, ainsi que le gouverneur de la province voisine de Lahej, avaient échappé à un attentat à la voiture piégée à Aden. Les attaques armées sont de plus en plus nombreuses à Aden, où les autorités peinent à rétablir la sécurité après des mois de guerre entre forces progouvernementales et rebelles chiites qui contrôlent la capitale Sanaa.