WikiLeaks : en prison, Chelsea Manning privée d'activités récréatives

  • A
  • A
WikiLeaks : en prison, Chelsea Manning privée d'activités récréatives
Détenue pour 35 ans, Chelsea Manning écope de 21 jours de privations d'activités récréatives@ U.S. Army
Partagez sur :

KANSAS - La taupe de WikiLeaks écope de 21 jours de privations d'activités ludiques, notamment pour détention de dentifrice périmé. 

Détenue à la prison militaire de Leavenworth (Etat du Kansas), Chelsea Manning vient de faire l'objet d'une sanction : elle écope de 21 jours de privation d'activités récréatives. La raison ? La taupe de WikiLeaks a été reconnue coupable de "comportement désordonné" lors d'un repas, "manque de respect" à un gardien, détention d'objets interdits comme un tube de dentifrice périmé, des livres et des magazines.

Privée de gym. La détenue, qui a comparu mardi pendant quatre heures devant une commission disciplinaire, ne pourra pas faire de gym et sera privée de sortie à la bibliothèque ou en plein air, fait savoir son site de soutien. Selon la même source, près de 100.000 personnes ont signé une pétition de soutien et de protestation contre la procédure disciplinaire à son encontre.




En pleine transition. Chelsea Manning a échappé à l'isolement, elle qui purge 35 années de prisons pour avoir transmis 700.000 documents confidentiels à WikiLeaks, à une époque où elle était encore le soldat Bradley Manning. Elle suit depuis cette année un traitement hormonal pour devenir une femme et est devenue un double symbole, incarnant à la fois la lutte contre les secrets des gouvernements et le combat des transgenres pour faire reconnaître leur différence.