Violences en Birmanie : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

  • A
  • A
Violences en Birmanie : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts
Les violences contre les Rohingyas ont éclaté dans l'Etat de Rakhine, dans le nord-ouest de la Birmanie. Image d'illustration.@ STR / AFP
Partagez sur :

Ce bilan avancé vendredi par l'ONU est deux fois plus élevé que celui avancé par le gouvernement birman. 

Plus d'un millier de personnes, essentiellement membres de la minorités musulmane des Rohingyas, pourraient avoir été tuées dans les violences dans l'Etat Rakhine, dans le nord-ouest de la Birmanie, a déclaré vendredi la rapporteuse spéciale de l'ONU pour ce pays.

Une majorité de Rohingyas. "Il se peut qu'un millier de personnes ou plus aient déjà été tuées", a déclaré Yanghee Lee, avançant une estimation deux fois plus importante que le gouvernement birman. "Il y en a des deux côtés mais les victimes se concentrent largement dans la population Rohingya".

270.000 réfugiés. Par ailleurs, le nombre de musulmans rohingyas ayant fui les violences en Birmanie ces deux dernières semaines s'élève à 270.000 personnes, a annoncé le Haut Commisariat aux réfugiés (HCR), révisant fortement à la hausse le précédent chiffre, de 164.000 réfugiés. "Sur les deux dernières semaines, quelque 270.000 réfugiés rohingyas ont cherché refuge au Bangladesh", a annoncé le HCR dans un communiqué.