Venezuela : les violences ont fait 37 morts, une statue de Chavez détruite

  • A
  • A
Venezuela : les violences ont fait 37 morts, une statue de Chavez détruite
@ JUAN BARRETO / AFP
Partagez sur :

Hecder Lugo, 20 ans, a été mortellement touché à la tête par un tir, jeudi à Valencia, lors d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

L'opposition au Venezuela se préparait samedi à poursuivre ses manifestations au lendemain de la mort vendredi d'un manifestant de 20 ans, décès qui porte à 37 le nombre de morts selon les autorités, un mois après le début de ce mouvement social.

Plus de 700 blessés. Le jeune Hecder Lugo a été touché à la tête par un tir jeudi à Valencia lors d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre qui ont également fait autres blessés, a annoncé le maire d'opposition Enzo Scarano sur Twitter. Les violences ont fait plus de 700 blessés depuis le début des manifestations début avril et plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées dont 152 sont toujours sous les verrous, selon le dernier décompte des services judiciaires.

Une statue de Chavez détruite. Dans un geste lourd de symbole, des jeunes hommes ont détruit une statue de l'ancien président Hugo Chavez dans l'état pétrolier de Zulia, selon les vidéos qui circulaient vendredi soir sur les réseaux sociaux. On y voit la statue mise à terre sous les vivats des badauds avant d'être jetée sur le trottoir puis sur la voie publique tandis que la foule lance des insultes à l'encontre de l'ancien dirigeant socialiste, décédé d'un cancer en 2013. "Des étudiants ont détruit cette statue de Chavez. Ils l'accusent, à raison, d'avoir détruit leur avenir", a déclaré le député d'opposition Carlos Valero près cet incident, également rapporté par la presse locale.

Des marches de femmes organisées. L'opposition estime que le président socialiste Nicolas Maduro, le successeur d'Hugo Chavez, est devenu un dictateur qui a détruit l'économie vénézuélienne. Elle dit vouloir battre le pavé aussi longtemps que nécessaire. Des marches de femmes sont prévues samedi, et notamment une à Caracas, la capitale. Les députés d'opposition ont brièvement déroulé une banderole vendredi à l'Assemblée nationale, où ils sont majoritaires depuis 20015, sur laquelle on pouvait lire : "Maduro dictateur". Nicolas Maduro estime que l'opposition cherche à le renverser à la faveur d'un coup d'Etat soutenu par les Etats-Unis. Le président veut convoquer une assemblée constituante pour modifier la Constitution, voire remplacer l'Assemblée nationale.

"Le président Maduro a lancé un appel important au dialogue national", a fait valoir la ministre des Affaires étrangères Delcy Rodriguez lors d'une réunion de diplomates vendredi en montant des images de violences et de vandalisme dans les rues causées par des jeunes. "Ils ne sont pas pacifiques. Les chefs de l'opposition ont une grande responsabilité dans ces actes d'extrémisme et de vandalisme", a-t-elle déclaré.