Un sous-marin nucléaire s’échoue

  • A
  • A
Un sous-marin nucléaire s’échoue
@ REUTERS
Partagez sur :

Un des fleurons de la marine anglaise s'est échoué vendredi lors d’une manœuvre de routine.

Les joyaux de la Couronne britannique échouent sur une côte lors d'une banale opération. Le dernier sous-marin à propulsion nucléaire britannique, le HMS Astute, s'est échoué vendredi sur des rochers de l'île de Skye, au large des côtes nord-ouest de l'Ecosse. L’accident n’a provoqué aucun dommage apparent à l'environnement et aucune victime, a annoncé le ministère britannique de la Défense.

C’est lors d'une opération de routine consistant à transférer les équipages que le gouvernail du HMS Astute a touché le fond, a précisé un porte-parole du ministère. Le sous-marin "n'a pu se dégager seul, et nous attendons la prochaine marée". Aucune partie du système de propulsion nucléaire n'a été endommagée, ou n'est en danger de l'être, selon lui.

"Il n'y a pas d'incident nucléaire"

Le ministère de la Défense s’est voulu rassurant. "Il n'y a pas d'incident nucléaire", a-t-il déclaré, avant de préciser que le sous-marin ne transportait pas d'ogives nucléaires.

Les gardes-côtes britanniques ont envoyé un bateau pour surveiller les lieux, mais ont confirmé que le ministère de la Défense était chargé du dépannage du sous-marin.

Un habitant de la région a réussi à filmer le sous-marin :

Un joyau technologique

Entré en service en août 2010, le "HMS Astute" est le premier exemplaire d'une nouvelle classe de sept sous-marins commandés au groupe BAE Systems. Il effectue des tests en mer avant sa mise en service. La classe Astute remplacera progressivement les classes Swiftsure et Trafalgar dans les prochaines années.

Son moteur à propulsion nucléaire lui permet de croiser sous les eaux sans avoir besoin de remonter pour être ravitaillé en énergie. D'un poids de 7.800 tonnes, le sous-marin de 100 mètres de long peut lancer des missiles conventionnels Spearfish et Tomahawk sur des cibles situées à 2.000 km.

L'incident intervient quelques jours après l'annonce mardi de coupes budgétaires entraînant l'abandon de plusieurs programmes de Défense et le retrait immédiat du service du navire-amiral de la Navy, le porte-avions HMS Ark Royal. La commande de sept sous-marins Astute n’est en revanche pas mis ne cause.