Ouganda : un homme meurt du virus Marbug, cousin d'Ebola

  • A
  • A
Ouganda : un homme meurt du virus Marbug, cousin d'Ebola
Un malade dans un hôpital ougandais (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

Un homme est mort du virus de Marburg dans cet État d'Afrique centrale. Cette fièvre hémorragique est de la même famille qu'Ebola.

L'INFO. Une autre fièvre hémorragique a fait un mort, en Ouganda. Un cas de contamination au virus de Marburg a été recensé en Ouganda, chez un membre du personnel d'un hôpital de Kampala, a annoncé dimanche le gouvernement ougandais. Ce virus est de la même famille qu'Ebola et figure également parmi les agents pathogènes les plus virulents chez l'homme, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mort en dix jours. Le malade était est un technicien en radiographie de 30 ans, qui travaillait à l'hôpital Mengo dans la capitale ougandaise. Il a commencé à se sentir mal le 17 septembre et est décédé le 28 septembre dans cet établissement, a expliqué le ministère ougandais de la Santé dans un communiqué. Les tests n'ont révélé la maladie que deux jours après sa mort.

80 personnes en isolement. Son frère "a développé des symptômes" de la maladie, poursuit le ministère. "Il a été placé en quarantaine, isolé et sous surveillance. Des prélèvements ont été effectués et sont actuellement examinés". "Jusqu'ici quelque 80 personnes entrées en contact avec ce cas confirmé ont été identifiées et isolées préventivement et pour surveiller l'apparition de tout signe ou symptôme durant les 21 jours d'incubation" de la maladie, a indiqué le ministère.

>> LIRE AUSSI - Quel est le risque que la France soit touchée ?

Le gouvernement prend des mesures préventives. Le ministère assure que diverses mesures ont été prises pour éviter la propagation du virus, notamment le transport de tout cas suspect au site national d'isolement d'Entebbe, dans les faubourgs de Kampala, où a été entreposé du matériel nécessaire pour éviter la propagation de l'infection. Des dispositions sont également prises pour isoler tout cas suspect à l'hôpital Mengo et la formation des personnels hospitaliers va commencer dès lundi. "L'Ouganda a l'expérience et les moyens suffisants pour faire face à la menace sanitaire" et a "par le passé géré avec succès des situations similaire de menaces sanitaires impliquant des fièvres hémorragiques", a rappelé le Premier ministre, le Dr Ruhakana Rugunda, ancien ministre de la Santé et médecin de formation.

Des symptômes similaires à Ebola. Comme Ebola, le virus de Marburg se transmet par contact avec les fluides corporels (sang, selles, urine, salive, vomissures, sperme...) d'une personne contaminée. Les personnes contaminées par le virus de Marburg connaissent très rapidement une forte fièvre, suivie de diarrhée, vomissements et hémorragies sévères. Le taux de létalité du virus de Marburg varie de 25% à 80% selon les épidémies, d'après l'OMS et il n'existe ni vaccin ni traitement.

En octobre 2012, une épidémie de fièvre à virus de Marburg avait fait une dizaine de morts sur une vingtaine de cas confirmés en Ouganda.

Une épidémie d'Ebola, la plus meurtrière depuis l'émergence du virus en 1976, ravage actuellement l'Afrique de l'Ouest où elle a déjà fait 3.439 morts et infecté quelque 7.500 personnes, principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, selon un bilan de l'OMS arrêté au 1er octobre.



Pourquoi Ebola revient-il en force maintenant ?par Europe1fr