Sa "perche à selfie" est frappée par un éclair, il meurt foudroyé

  • A
  • A
Sa "perche à selfie" est frappée par un éclair, il meurt foudroyé
Photo d'illustration
Partagez sur :

Un homme de 50 ans est mort foudroyé mardi au Pays de Galles après que l'éclair a frappé son "selfie stick".

Gênante, de mauvais goût, les critiques fusent à l'encontre des "perches à selfie", ces cannes sur lesquelles les touristes fixent leurs smartphones pour prendre des autoportraits.  Personne ne s'était douté en revanche que cet accessoire pouvait représenter un risque mortel. Un risque  auquel s'est exposé un Britannique de 50 ans lundi. Alors qu'il accompagnait un groupe d'une quinzaine d'enfants au Pays de Galles, un orage s'est déclaré et la foudre a alors frappé de plein fouet son "selfie stick", provoquant la mort du quinquagénaire. C'est tout du moins le constat dressé par les sauveteurs intervenus sur place, comme l'explique le Telegraph, qui relaye l'affaire (en anglais).

Cette mort accidentelle relancera à n'en pas douter la polémique sur cette perche à selfie, déclarée invention de l'année 2013 par le magazine Time et décriée par d'autres. Les musées américains, mais aussi les stades anglais ou encore le château de Versailles et Disneyland Paris les ont par exemple déjà interdits. Les "selfie sticks", ont été jugés trop gênants (difficile d'apprécier une toile de maître avec une canne téléscopique sous le nez) voire trop dangereux (ils pourraient servir d'arme).  Les utilisateurs sont désormais prévenus : dès que l'orage pointe le bout de son nez, il est désormais déconseillé de prendre le sien en selfie.