Un blogueur russe en prison pour une chasse aux Pokémons à l'église

  • A
  • A
Un blogueur russe en prison pour une chasse aux Pokémons à l'église
L'influente Eglise orthodoxe russe l'avait accusé de blasphème.@ ALFREDO ESTRELLA / AFP
Partagez sur :

Athée revendiqué, Rouslan Sokolovski, ulcéré par une émission télé expliquant qu'il était juridiquement risqué de jouer à Pokémon Go dans une église, avait choisi de s'y essayer.

Un tribunal russe a ordonné vendredi l'incarcération pour trois mois d'un jeune blogueur russe auteur d'une vidéo dans laquelle il chassait des Pokémons dans une église, a indiqué l'agence RIA Novosti. Le tribunal d'Iekaterinbourg a décidé que le blogueur de 22 ans, qui n'avait pas respecté son assignation à résidence après son arrestation, devait être emprisonné dans l'attente de son procès, où il encourt jusqu'à cinq ans de prison pour appel à la haine et atteinte à la liberté religieuse.

Il s'était filmé. Athée revendiqué, Rouslan Sokolovski, ulcéré par une émission télévisée expliquant qu'il était juridiquement risqué de jouer à Pokémon Go dans une église, avait choisi de s'y essayer l'été dernier dans la cathédrale d'Iekaterinbourg, construite sur le lieu où avait été assassinée en 1918 la famille du dernier tsar de Russie. Il s'y était filmé attrapant plusieurs créatures virtuelles, avec en bande-son une musique reprenant une fausse prière ponctuée de jurons, avant de sortir de l'église, disant regretter "n'avoir pu attraper le Pokémon le plus rare de tous : Jésus". Publiée le 11 août sur YouTube, la vidéo était devenue virale.

Blasphème selon l'église. L'influente Eglise orthodoxe russe l'avait accusé de blasphème. Amnesty International a appelé la Russie à relâcher immédiatement le blogueur, jugeant "grotesques" les accusations pesant contre lui.

Une loi Pussy Riot. La loi controversée en vertu de laquelle il a été arrêté et inculpé avait été votée en réponse à la performance du groupe punk Pussy Riot en 2012 dans une église de Moscou. Deux membres du groupe avaient été condamnés à deux ans de prison pour hooliganisme.