Un avion vide volé à l'aéroport de Seattle s'écrase au décollage

  • A
  • A
Partagez sur :

C'est l'employé d'une compagnie aérienne qui a procédé, vendredi soir, à un "décollage non autorisé" à bord d'un avion vide. Il s'est écrasé en quittant l'aéroport de Seattle-Tacoma.

Un employé d'une compagnie aérienne a procédé vendredi soir à un "décollage non autorisé" à bord d'un avion vide et s'est écrasé en quittant l'aéroport de Seattle-Tacoma, dans le nord-ouest des Etats-Unis, ont rapporté les autorités aéroportuaires. Il s'agit, selon la police, d'un suicide et non d'un acte terroriste.

Écrasé dans un bras de mer. L'avion, un bimoteur à hélices Bombardier Q400, s'est écrasé dans le Puget Sound, le bras de mer qui longe la ville de Seattle, a ajouté la direction de Sea-Tac Airport en soulignant que les opérations avaient repris normalement à l'aéroport. 

Suicide. Deux avions militaires F-15 ont surveillé et suivi l'avion à son décollage, mais ne sont pas intervenus dans l'accident, ont indiqué de leur côté les services de police locaux. La police a écarté tout caractère terroriste de l'incident. "Ce n'est pas un incident terroriste. L'information est confirmée. Il s'agit du suicide d'un homme seul. Nous savons de qui il s'agit. Personne d'autre n'est impliqué", ont souligné sur Twitter les services de police du comté de Pierce, sans donner de précision sur l'auteur et les circonstances du vol de l'avion.

"Aucune violation" des règles de sécurité. Il n'y a eu "aucune violation" des règles de sécurité lors de cet incident, a assuré samedi un responsable de l'aéroport américain. Confirmant les propos de Mike Ehl, directeur des opérations de l'aéroport de Seattle-Tacoma, le directeur général d'Alaska Airlines, employeur de cet homme de 29 ans, a ensuite indiqué lors d'une conférence de presse qu'en tant que bagagiste, ce dernier "était autorisé à se trouver dans la zone" où était garé l'appareil.