Tricherie sur les contrôles antipollution aux USA : les regrets de Volkswagen

  • A
  • A
Tricherie sur les contrôles antipollution aux USA : les regrets de Volkswagen
@ AFP
Partagez sur :

Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn a dit "regretter" dimanche d'avoir "déçu" ses clients après la révélation de soupçons de tricherie aux Etats-Unis.

Le PDG de Volkswagen Martin Winterkorn a dit "regretter" dimanche d'avoir "déçu" ses clients après la révélation de soupçons de tricherie aux Etats-Unis destinée à dissimuler le niveau réel des émissions de gaz polluants de certaines voitures.

La confiance des clients déçue. "Je regrette personnellement, et profondément, que nous ayons déçu la confiance de nos clients et du public", a déclaré le patron du constructeur allemand au siège du groupe de Wolfsburg (ouest), promettant de coopérer avec les autorités américaines "pour établir les faits rapidement et de façon transparente".

Des événements "de la première importance". "Clairement : Volkswagen ne tolère aucune violation, d'aucune sorte, d'une loi ou d'une norme", a insisté Martin Winterkorn, promettant que le groupe ferait "tout pour regagner pleinement la confiance que tant de gens (lui) accordent" et pour "éviter" que des préjudices ne soient causées. "Ces événements sont pour notre directoire, et pour moi personnellement, de la première importance", a ajouté le patron de Volkswagen.

Un logiciel pour détecter les tests de mesure anti-pollution. Selon les autorités américaines, Volkswagen aurait doté quelque 482.000 véhicules vendus aux Etats-Unis d'un logiciel sophistiqué capable de détecter automatiquement à quel moment ils étaient soumis à un test de mesure anti-pollution des autorités.