Tempête Harvey : "Il y avait des maisons sous les eaux, c'est monté très haut !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La tempête Harvey qui souffle sur le Texas, aux Etats-Unis, a coupé Houston du reste du monde. De nombreux habitants ont dû être secourus.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Le bilan, très provisoire, est déjà considérable. La tempête Harvey a déjà fait au moins 3 morts au Texas, et certaines zones sont encore inaccessibles ou totalement sous l'eau. Les aéroports de la ville de Houston sont fermés, les routes transformées en rivières. Le centre-ville de Houston, coupé par les eaux, ressemblait à une île dimanche soir.

"Il n'y a rien à manger". "Il y a des tas d'inondations, on ne peut même plus accéder au centre-ville, à trois kilomètres d'ici. On a beaucoup de gens qui sont venus parce qu'ils ont été inondés, il n'y a rien à manger, ils ont peur. Ils essayent juste de s'en sortir, c'est dur", rapporte une hôtelière des environs au micro d'Europe 1.

Une alerte à la tornade. Les habitants ont été invités à rester chez eux, et si possible sur les toits en attendant les secours. "On a vu un bateau arriver, c’est la seule chance que l'on avait pour s'échapper. Nos voisins sont encore bloqués sur leur toit. Il y avait même des maisons sous les eaux. C'est monté très haut !", a témoigné auprès de CNN une mère de famille sauvée à Galvestone, une île au sud de Houston. "Quelques minutes avant d'être sauvé, il y a eu cette alerte à la tornade. J'ai regardé autour de moi s'il y avait d'autres personnes à sauver… J'ai eu très peur".

Prier "pour qu'il ne pleuve pas trop". Jason est parti secourir sa mère qui habite à l'autre bout de la ville, mais désormais, le jeune homme ne peut plus retourner chez lui : "On est allé à la maison de ma mère, parce qu'elle était totalement inondée. Il y avait de l'eau partout : j'ai monté les appareils électriques à l'étage et je lui ai dit d'attraper son chien avant de partir. Mais, quand je suis allé la secourir, le tunnel par lequel je suis passé était encore accessible, désormais il est envahi par les eaux, donc on est totalement bloqué de ce côté de la ville", raconte-t-il. "On va rester là, on va passer la nuit ici, attendre que l'eau redescende en priant pour qu'il ne pleuve pas trop", conclut-il.