Tanzanie : un jeune milliardaire enlevé à Dar es Salaam

  • A
  • A
Tanzanie : un jeune milliardaire enlevé à Dar es Salaam
Mohammed Dewji a été décrété 'Personne de l'année' par Forbes Afrique en 2015.@ Khalfan SAID HASSAN / AFP
Partagez sur :

Le businessman Mohammed Dewji, dont la fortune est évaluée à 1,29 milliard d'euros, a été enlevé alors qu'il entrait dans la salle de sport d'un hôtel. 

L'homme considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, le businessman tanzanien Mohammed Dewji, a été enlevé jeudi par des hommes armés à Dar es Salaam, en Tanzanie. Dirigeant à 43 ans du groupe METL présent dans une dizaine de pays dans les domaines de l'agriculture, de l'assurance, des transports, de la logistique ou de l'agroalimentaire, Mohammed Dewji a été kidnappé alors qu'il entrait dans la salle de sport d'un hôtel de la capitale économique du pays, ont précisé les autorités administratives et policières.

"Les premières informations indiquent qu'il a été enlevé par des Blancs venus à bord de deux véhicules", a déclaré à la presse le gouverneur de la région de Dar es Salaam, Paul Makonda, soulignant que "ce type d'incident est nouveau". Le chef de la police à Dar es Salaam, Lazaro Mambosasa, a précisé que des étrangers avaient "tiré en l'air avant de faire entrer de force" Dewji dans leur véhicule. "Trois personnes ont déjà été arrêtées mais nous ne pouvons divulguer leur identité à ce stade", a ajouté le responsable.

Une fortune évaluée à 1,29 milliard d'euros. Né en Tanzanie, Mohammed Dewji a fait ses études à l'université de Georgetown aux Etats-Unis. En 2013, il est devenu le premier Tanzanien à faire la couverture du magazine Forbes et en 2015 il a été décrété 'Personne de l'année' par Forbes Afrique. Selon le magazine, il occupe la 17ème position sur la liste des milliardaires africains avec une fortune évaluée à 1,54 milliard de dollars (1,29 milliard d'euros).

Député de 2005 à 2015, il est aussi le principal actionnaire du club de football Simba FC. Marié et père de trois enfants, il s'était engagé en 2016 à faire don d'au moins la moitié de sa fortune en faveur de causes philanthropiques, selon Forbes.