Tanzanie : des employés d'une morgue éventrent une "mule" pour récupérer sa drogue

  • A
  • A
Tanzanie : des employés d'une morgue éventrent une "mule" pour récupérer sa drogue
Les employés de la morgue ont reconnu avoir ouvert le ventre d'un homme d'origine ghanéenne décédé pour lui voler la drogue cachée dans son estomac. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Les employés de la morgue ont reconnu avoir ouvert le ventre d'un homme d'origine ghanéenne décédé pour lui voler la drogue cachée dans son estomac. 

Deux employés d'une morgue de Dar es Salaam en Tanzanie ont reconnu avoir ouvert le ventre, le 20 mai dernier, d'un homme décédé, afin de récupérer la drogue dissimulée dans son estomac. Le Parisien explique que l'homme, d'origine ghanéenne, avait été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel, après avoir succombé à une overdose. L'individu avait été utilisé comme "mule" et servait à faire passer de la drogue conditionnée dans de petits sachets en plastique qui peuvent se déchirer, sous l'effet des sucs gastriques. 

32 deux capsules de drogue vendues. Selon la police, les employés de la morgue ont vendu les 32 capsules de drogue à un homme d'affaires. Ce dernier les a ensuite vendues à un homme déjà soupçonné de trafic de drogue par les autorités. Tous deux ont été arrêtés.

La piste de la poudre. Le Parisien rappelle que l'Afrique de l'est devenue un "itinéraire-bis"; baptisé "Smack Track" (la piste de la poudre, ndlr) pour les trafiquants de drogue qui y voient une alternative à la Route de l'opium qui passe par l'Asie centrale et les Balkans.

En 2010, quatre Tanzaniens et deux Iraniens ont été arrêtés sur cette nouvelle route de la drogue : ils transportaient 95 kilos d'héroïne.