David Drugeon, "le Français d'Al-Qaïda" aurait été tué en Syrie

  • A
  • A
David Drugeon, "le Français d'Al-Qaïda" aurait été tué en Syrie
@ CAPTURE D'ECRAN FOX NEWS
Partagez sur :

SYRIE - Le Français David Daoud Drugeon, un membre important du groupe djihadiste Khorasan, aurait été tué par l'attaque d'un drone américain.

L'info. Le Français David Daoud Drugeon, un membre important du groupe djihadiste Khorasan, aurait été tué mercredi lors d'une attaque menée par un drone américain dans le nord-ouest de la Syrie, ont affirmé jeudi plusieurs médias américains. Le Pentagone, en train d'évaluer le résultat de ces frappes, n'était pas encore en mesure de confirmer sa mort. Mais un responsable, cité par l'AFP, a assuré que le jeune homme faisait partie des cibles : "je pense qu'on l'a eu", a-t-il déclaré. 

"Le chauffeur du véhicule aurait perdu une jambe et devrait mourir, selon des sources ayant connaissance de l'opération. Une seconde personne, qui serait Drugeon, a été tuée", selon la chaîne de télévision Fox News, première à sortir l'information. La chaîne NBC cite elle aussi plusieurs responsables anonymes confirmant l'information. 

>> LIRE AUSSI - Khorasan, l'inattendue menace terroriste mondiale

Un fabricant de bombes de très bon niveau. David Daoud Drugeon, âgé de 24 ans, est considéré comme un fabricant de bombes de très bon niveau par les spécialistes. Des compétences acquises dans un camp d'Al-Qaïda au Pakistan, où ce Breton a passé plus de trois ans. Fils d'un père conducteur de bus à Vannes et d'une mère catholique pratiquante, il s'est converti à l'islam à treize ans aux côtés de son frère aîné, et se fait depuis appeler Daoud.

Surnommé "Le Français d'Al-Qaïda", il est l'une des cibles prioritaires de l'armée américaine, qui l'avait raté lors d'un précédent raid sur son groupe de combattants. Son nom avait été évoqué lorsque le groupe de presse américain McClatchy avait affirmé il y a un mois qu'un ancien officier du renseignement français avait rejoint les rangs du djihad en Syrie.

Depuis un an, trois juges français enquêtent sur David Daoud Drugeon. En Syrie, il est soupçonné d'être responsable de la formation de nouvelles recrues. Ces apprentis djihadistes qui affluent du monde entier, et de France, tout comme lui.