Syrie : nouvelle avancée de l'armée du régime dans la province de Raqqa

  • A
  • A
Syrie : nouvelle avancée de l'armée du régime dans la province de Raqqa
En réalité, le régime veut parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.
Partagez sur :

En réalité, le régime veut parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

L'armée syrienne a avancé dimanche dans la province de Raqqa (nord) face au groupe État islamique (EI) dans le cadre d'une offensive qui vise à gagner la province voisine de Deir Ezzor (est), contrôlée en majorité par les djihadistes, selon une ONG. D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les troupes du régime sont arrivées aux portes de la localité de Resafa, à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqqa, principal fief de l'EI. Mais l'objectif du régime n'est pas Raqqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis.

001_PJ9YW_preview

"Les troupes du régime n'ont jamais été aussi proches des FDS". "Le régime veut à travers la province de Raqqa parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor", plus à l'est, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. Selon l'OSDH, l'avancée du régime dimanche a été possible après la prise de plusieurs villages depuis vendredi. Avec cette nouvelle progression, "les troupes du régime n'ont jamais été aussi proches des FDS dans les environs de la ville de Raqqa", a ajouté Rami Abdel Rahmane. "Le régime est en train de dessiner la zone de contrôle entre ses troupes et les FDS: il ne veut pas que les forces soutenues par les Américains avancent plus au sud de Raqqa", précise-t-il. Les FDS sont entrées le 6 juin dans la "capitale" de facto de l'EI en Syrie, se sont emparées d'une poignée de quartiers et s'apprêtent à y lancer la bataille cruciale du centre-ville.

320.000 morts en six ans de guerre. La guerre en Syrie, qui a fait 320.000 morts en six ans, s'est transformée en un conflit très complexe avec la montée des jihadistes et l'implication de puissances régionales et internationales. Après avoir largement avancé dans le nord, notamment avec la conquête d'Alep, le régime syrien progresse depuis mai dans le centre et le sud du pays, et se dirige dorénavant vers l'est. Il a chassé l'EI de plusieurs zones dans la Badiya (désert) et est arrivé le 9 juin pour la première fois depuis 2015 à la frontière irakienne. Il y a encerclé quasiment les rebelles soutenus par Washington et basés au poste-frontière d'Al-Tanaf, suscitant la crainte des États-Unis qui ont déployé des batteries de lance-roquettes multiples.