Syrie : l'ONU critique la "stratégie" d'évacuation forcée par le régime

  • A
  • A
Syrie : l'ONU critique la "stratégie" d'évacuation forcée par le régime
Fin août, habitants et rebelles ont dû évacuer la ville de Daraya, au terme d'un accord.(Illustration)@ AFP
Partagez sur :

"Nous risquons d'avoir d'autres Darayas et cela pourrait être la stratégie d'une des parties en ce moment" a déploré jeudi un envoyé spécial de l'ONU en Syrie.

L'envoyé spécial de l'ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura, a critiqué jeudi la "stratégie" d'évacuation forcée par le régime comme à Daraya, ex-fief rebelle près de Damas qui a été soumise à quatre ans de siège. "Je partage votre peur concernant le fait qu'après Daraya nous risquons d'avoir d'autres Darayas et cela pourrait être la stratégie d'une des parties en ce moment", a déclaré Staffan de Mistura aux journalistes, à l'issue d'une réunion à Genève du groupe de travail sur l'aide humanitaire en Syrie.

Après Daraya Al-Waer? "Faut-il que nous ignorions le fait qu'il y a clairement une stratégie en ce moment pour faire à Al-Waer et à Mouadamiyat Al-Cham comme à Daraya?" a-t-il insisté, rappelant que 75.000 personnes vivaient à Al Waer alors que Daraya n'en comptait que quelques milliers. Près de 8.000 personnes vivaient à Daraya selon les estimations.

Évacuation totale. Daraya, une des premières villes à s'être soulevées contre le régime de Bachar-Assad, a été reprise totalement samedi par l'armée après la sortie de milliers de rebelles et de civils soumis pendant quatre ans à un siège impitoyable et à des bombardements incessants.