Syrie : fin de la trêve lundi soir, incertitude sur sa prolongation

  • A
  • A
Syrie : fin de la trêve lundi soir, incertitude sur sa prolongation
Durant cette semaine de trêve, aucune aide humanitaire n'a été convoyée à Alep, ville assiégée. @ GEORGE OURFALIAN / AFP
Partagez sur :

Après avoir duré une semaine, cette trêve, sur laquelle la Russie et les États-Unis s'étaient entendus, va prendre fin lundi à 19h.

La trêve en Syrie entrée en vigueur il y a une semaine à l'initiative de la Russie et des États-Unis se termine lundi à 19h (18h en France),  selon une source militaire syrienne de haut niveau, une prolongation restant incertaine.

Une trêve très fragilisée. "L'armée syrienne avait effectivement décidé un gel des combats jusqu'à dimanche soir, mais la Russie a décidé de prolonger le cessez-le-feu et il se terminera lundi soir à 19h", a affirmé ce haut responsable, qui ne souhaite pas être identifié. "Nous ne savons pas si la trêve sera prolongée par la suite", a-t-il ajouté.

Plusieurs bombardements. La trêve en Syrie a été fragilisée par la dégradation des relations entre Moscou et Washington après les frappes meurtrières de la coalition conduite par les États-Unis contre l'armée syrienne dans la région de Deir Ezzor, dans l'est du pays. Les quartiers rebelles d'Alep, ville du nord de la Syrie devenu enjeu majeur du conflit, ont également été frappés par des raids aériens dimanche, un sérieux accroc au cessez-le-feu.

Toujours pas d'aide humanitaire. La Russie et les États-Unis se rejettent par ailleurs la responsabilité du non acheminement de l'aide humanitaire à Alep, affamé par un siège, en accusant les rebelles ou le régime de ne pas vouloir reculer de la route stratégique de Castello par où doivent passer les camions chargés de vivres et de médicaments de l'ONU. Ce convoi est en effet toujours bloqué à la frontière turco-syrienne, a déploré lundi Stephen O'Brien, responsable de la coordination de l'aide d'urgence de l'ONU (OCHA).