Suisse : fusillade dans un café à Bâle, deux morts, un blessé grave

  • A
  • A
Suisse : fusillade dans un café à Bâle, deux morts, un blessé grave
@ Sebastien Bozon / AFP
Partagez sur :

Les deux tireurs sont toujours en fuite. La piste du règlement de comptes semble privilégiée par les enquêteurs.

Deux hommes armés ont tué deux personnes et gravement blessé une troisième dans un café de Bâle, dans le nord-ouest de la Suisse, en tirant à plusieurs reprises sur les clients, a indiqué le parquet de Bâle, alors que les suspects sont en fuite. La piste terroriste est écartée, indique le parquet.

La piste d'un règlement de comptes. Vers 20h15, les "deux hommes sont entrés dans le Café 56 et ont ouvert le feu à plusieurs reprises. D'après les premiers résultats de l'enquête, il s'agirait deux Albanais âgés de 28 et 39 ans ont été abattus, et un autre Albanais de 24 ans a été blessé. Le scénario ressemble à un règlement de compte, car aucun autre client de l'établissement n'a été visé par les agresseurs. L'alerte a été donnée par des passants. "Le déroulement exact des faits et la raison de l'attaque ne sont pas encore connus et font l'objet d'une enquête", a souligné le parquet fédéral.

Les suspects en fuite. Malgré les recherches de la police, les auteurs de la fusillade couraient toujours dans la nuit de jeudi à vendredi. D'après les éléments dont disposent les enquêteurs, les deux hommes ont quitté le café en direction de l'une des gares ferroviaires de la ville de Bâle, la gare badoise (Badischer Bahnhof). La rue où se trouve le café a été fermée au trafic pendant l'intervention des secours. Les enquêteurs recherchent "deux hommes, âgés de 30 à 40 ans, d'environ 1,75m, les cheveux bruns et selon divers témoignages, originaires d'Europe orientale".

En Suisse, une arme pour quatre habitants. Les fusillades sont assez rares en Suisse, un pays où les hommes qui ont effectué leur service militaire peuvent conserver leur arme à domicile, comme réservistes. Ce droit suscite parfois la polémique, notamment lorsque ces armes sont utilisées dans des drames familiaux ou d'autres faits divers. Selon les chiffres rapportés par la presse suisse, les armes détenues à domicile seraient au nombre de deux millions, pour une population de quelque 8 millions d'habitants.