Six jeunes "juifs extrémistes" arrêtés après le meurtre d'un ado palestinien

  • A
  • A
Six jeunes "juifs extrémistes" arrêtés après le meurtre d'un ado palestinien
@ Reuters
Partagez sur :

PROCHE-ORIENT - Ces suspects "appartiennent apparemment à un groupe extrémiste juif", a précisé un responsable israélien. 

L'info. La police israélienne a arrêté des extrémistes juifs dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un jeune Palestinien de Jérusalem-Est brûlé vif, tandis que le Premier ministre Benjamin Netanayhu appelait au calme face au risque d'une escalade de la violence à Gaza. Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch a annoncé que six personnes, "des jeunes", ont été appréhendées.

"Un crime à motif nationaliste". Aucune autre information n'a été divulguée, l'enquête étant soumise à la censure médiatique, mais la police a laissé entendre dimanche, pour la première fois, que ce crime pourrait avoir eu des motifs politiques. "En ce qui concerne le meurtre de l'adolescent de Chouafat, la piste privilégiée dans l'enquête est celle d'un crime à motif nationaliste", a déclaré Louba Samri, porte-parole de la police.

Un Palestinien brûlé vif. Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, avait été enlevé dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupée et annexée. Son cadavre - entièrement brûlé selon l'avocat de la famille - a été retrouvé quelques heures plus tard près d'une forêt dans la partie ouest de la ville. Des responsables et des médias palestiniens ont accusé des juifs extrémistes de l'avoir enlevé et tué. "Nous manifestons contre cette incitation à la haine des Israéliens, qui réclament la mort des Arabes sur internet", a expliqué à la radio militaire un habitant de Qalansawe, une des localités arabes du centre et du nord-est d'Israël.

Trois Israéliens tués. Les auteurs du meurtre de Mohammad Abou Khdeir auraient agi en représailles après la mort de trois jeunes Israéliens. Les adolescents, kidnappés et portés disparus depuis mi-juin, ont été retrouvés morts, lundi, en Cisjordanie. Les deux principaux suspects de cet enlèvement, dont les autorités israéliennes ont dévoilée les identités fin juin, restent introuvables.

Vives tensions. La mort de cet adolescent palestinien brûlé vif, quelques jours après celle de trois jeunes israéliens, a provoqué de vives tensions, notamment dans la nuit de samedi à dimanche dans plusieurs villes arabes dans le nord d'Israël. La police a procédé à 35 arrestations.

Son cousin roué de coups. Des deux côtés, les appels à la vengeance se sont multipliés. Ainsi, une vidéo montrant un jeune Palestinien roué de coups par des gardes-frontières israéliens à Jérusalem-Est a soulevé une vive émotion. Les Etats-Unis se sont dits "profondément inquiets" d'apprendre qu'un adolescent américain avait été "sévèrement battu" par la police lors de sa détention. Le jeune homme arrêté, âgé de 15 ans, a été identifié comme un cousin de nationalité américaine de Mohammad Abou Khdeir. Le ministère de la Justice a ouvert une enquête interne concernant cet incident qualifié de "grave".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LOI DU TALION - Un ado palestinien assassiné aurait été brûlé vif

ZOOM - Israël bouillonne après a mort de trois adolescents

RECHERCHES - Trois ados israéliens enlevés en Cisjordanie

RETOUR SUR - Les trois ados israéliens enlevés, retrouvés morts

HOMMAGE - Recueil national pour l'enterrement des trois Israéliens