Série d'attentats kamikaze au Nigéria, au moins 47 morts

  • A
  • A
Série d'attentats kamikaze au Nigéria, au moins 47 morts
@ AFP
Partagez sur :

L'attaque de Kano survient au lendemain d'un attentat qui a fait au moins 32 morts à Yola, dans le nord-est du pays.

Quinze personnes ont été tuées et plus de 50 blessées mercredi dans un double attentat à la bombe sur un marché de Kano, la métropole du nord du Nigeria, perpétré par deux jeunes filles kamikazes, dont l'une serait âgée d'une dizaine d'années, selon la police.

Deux jeunes filles kamikazes. "Deux jeunes filles âgées d'environ 11 et 18 ans, toutes deux portant un hijab" (foulard islamique), se sont fait exploser, l'une à l'intérieur du marché, l'autre à l'extérieur, a expliqué le porte-parole de la police de Kano, Musa Magaji Majia, donnant un bilan de 15 morts et 53 blessés. Cette attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les soupçons se tournent vers le groupe islamiste Boko Haram, qui a régulièrement recours à des jeunes filles pour mener ses attentats-suicides.

Boko Haram veut créer un état islamique. Menant depuis six ans une insurrection qui a fait 17.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria, Boko Haram veut créer un état islamique rigoriste dans le nord du Nigeria. L'attaque de Kano survient au lendemain d'un attentat qui a fait au moins 32 morts à Yola, dans le nord-est du pays. L'ancien général Buhari, élu président en mars, avait promis lors de sa campagne d'écraser l'insurrection islamiste, et il a donné aux responsables de l'armée jusqu'à fin décembre pour y parvenir.

Mais malgré des succès militaires contre les insurgés, près de 1.500 personnes ont été tuées par une campagne d'attaques du groupe radical depuis son investiture.