Séisme en Birmanie : 185 pagodes endommagées à Bagan

  • A
  • A
Séisme en Birmanie : 185 pagodes endommagées à Bagan
Les pagodes de Bagan ont été sérieusement endommagées par le séisme.@ AFP
Partagez sur :

De nombreuses pagodes de Bagan - que la Birmanie souhaitaient voir inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco - ont été partiellement détruites par le séisme.

Murs réduits à un tas de pierres, peintures murales à terre : autorités et experts de l'Unesco évaluent l'ampleur des dégâts à Bagan en Birmanie, au lendemain du séisme qui a endommagé 185 pagodes de ce haut lieu touristique.

Des monuments "sérieusement endommagés". Le site de Bagan est situé à 30 km de l'épicentre du séisme de magnitude 6,8 qui a touché le pays d'Asie du Sud-Est, faisant trois morts et trois blessés dans la région d'après le décompte jeudi de la police de la capitale administrative Naypyidaw. "Nous avons aussitôt déployé des experts, qui sont en train d'évaluer les dégâts. Il semble que certains monuments sont sérieusement endommagés", a indiqué Sardar Umar, du bureau de l'Unesco à Rangoun.

Ne pas toucher aux débris. Bagan, que la Birmanie espère faire classer au patrimoine mondial de l'Unesco, compte plus de 2.500 pagodes et monuments bouddhistes construits entre le Xe et XIVe siècle. "Nous demandons à ce que personne ne touche aux débris, qui doivent être utilisés pour la reconstruction", a-t-il ajouté alors que le site a déjà connu des travaux de rénovation controversés. Ces temples sont parmi les sites religieux les plus vénérés du pays et sont devenus une attraction touristique d'envergure pour les touristes étrangers, de plus en plus nombreux dans ce pays sorti récemment de décennies de dictature militaire.

Un pays en reconstruction. Au-delà des pagodes historiques, rares sont les bâtiments modernes birmans construits dans le respect des normes sismiques. Ce pays très pauvre est sorti ruiné de décennies de régime militaire et les infrastructures sont souvent très décaties. Depuis 2011 et l'autodissolution de la junte, la Birmanie est en pleine reconstruction. Et depuis quelques mois, le gouvernement est dirigé par la Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, dont le parti a remporté haut la main les législatives de fin 2015.