Sarah Palin lance sa chaîne de télévision

  • A
  • A
Sarah Palin lance sa chaîne de télévision
@ SARAH PALIN TELEVISION
Partagez sur :

MEDIA - L'égérie de la droite ultra-conservatrice a décidé de revenir au premier plan en lançant son propre média.

Les médias ont adoré Sarah Palin et l'égérie du Tea Party a su en jouer. Mais voyant sa popularité reculer et visiblement agacée par la présidence d'Obama, l'ancienne candidate à la vice-présidence américaine en 2008 a décidé de revenir en force. En lançant sa propre chaine de télévision, via Internet. Tout simplement. Pas vraiment une première pour elle, qui a déjà eu droit à sa propre émission de télé-réalité, Amazing America.

"Devenons rebelles". "Vous en avez assez de la langue de bois dans les médias ? Moi aussi", lance l'ancien gouverneur de l'Alaska, lors du lancement de la Sarah Palin Channel. "Alors, devenons rebelles tous ensemble et lançons notre chaîne auto-financée! Cette chaîne, c'est NOTRE chaîne, la vôtre, comme la mienne", a-t-elle ajouté. Dans une des premières vidéos mises en ligne, on voit Sarah Palin inciter les Américains à développer leurs ressources énergétiques (des "cadeaux divins") pour mieux contrecarrer l'"agression" du président russe Vladimir Poutine.

Sarah Palin 930x620

Mais la cible première de la chaîne reste le président démocrate Barack Obama. Il y a quelques jours, elle a même demandé à ce que soit enclenché le processus de destitution (impeachment) à son encontre en raison de l'afflux massif de mineurs sans-papiers non accompagnés venus d'Amérique centrale. "Cette crise déclenchée par les frontières qui ne nous protègent pas, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase", s'échauffe-t-elle.

Un compteur pour attendre la fin du mandat d'Obama. Le site arbore aussi deux compteurs: l'un consacré à la dette américaine (près de 17.800 milliards de dollars) et le nombre de jours restant avant que Barack Obama ne quitte la Maison Blanche (906). Mais Sarah Palin ne dit pas si elle compte briguer la nomination du parti républicain pour la présidentielle de 2016. L'abonnement à sa chaîne coûte 9,95 dollars par mois, mais elle est gratuite pour les soldats.

>> LIRE AUSSI - Etats-Unis : le Tea Party fait (encore) des vagues